Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

2021, l’année de la palme d’or pour Lyna Khoudri ?

2021 sera-t-elle l’année de la palme d’or pour Lyna Khoudri ? L’actrice franco-algérienne est à l’affiche de “The French Dispatch”, le dernier film de Wes Anderson, qui sera présenté en compétition officielle au Festival de Cannes en juillet prochain.

Celles et ceux qui ne la suivaient pas encore ont fait sa connaissance l’année dernière lors de la cérémonie des Césars, où la jeune Franco-algérienne avait ébloui tout le monde et raflé une statuette, dans la catégorie Meilleur espoir féminin, pour son rôle dans Papicha. Aujourd’hui, seulement un an après, Lyna Khoudri confirme qu’elle n’a pas usurpé sa place dans l’élite du 7ème art, puisqu’elle se retrouve à l’affiche de The French Dispatch, le dernier projet du très prisé réalisateur américain Wes Anderson.

The French Dispatch est une comédie dramatique qui met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20e siècle : Ennui-sur-Blasé. Il reprend les codes chers au réalisateur, avec une esthétique poussée, des plans ultra symétriques, et une ambiance générale assez onirique.

Un casting béton

Initialement prévu pour 2020 mais décalé à cause de la pandémie de Covid-19, le film fera son avant-première mondiale en compétition à Cannes 2021, où il intègrera la compétition officielle, avec un incontestable statut de favori dans la course à la Palme d’Or. Et pour cause avec une telle pléiade de stars à l’affiche, difficile d’y échapper : on y retrouve évidemment Bill Murray, acteur fétiche du réalisateur, accompagné à l’écran de Timothée Chalamet ou Tilda Swinton. Côté français, on retrouve pour donner la réplique à Lyna Khoudri deux acteurs que Wes Anderson a déjà dirigé dans The Grand Budapest Hotel, son 8ème long métrage : Léa Seydoux et Mathieu Amalric. 

Jeune mais confirmée

De son côté, Khoudri n’est plus exactement une débutante non plus et ne devra pas se sentir intimidée. Elle a déjà remporté le prix Orizzonti de la meilleure actrice à la Mostra de Venise 2017 dans le film Les Bienheureux de Sofia Djama. Plus tard, elle décroche le premier rôle de Papicha, présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019. Une performance qui lui a valu le César du meilleur espoir féminin. Les deux films, dont l’histoire se passe dans l’Algérie des années 90-2000, et traitent de problématiques socio-politiques très ancrées dans le réel, font écho à la vie de l’actrice, dont la famille a fui le pays lors de la guerre civile. 

Une chose est certaine en tous cas, la carrière de Lyna Khoudri est désormais bien lancée, puisque son talent a séduit le très prisé Wes Anderson. Dans “The French Dispatch”, elle incarnera à l’écran la petite amie de Zeffirelli, interprété par Timothée Chalamet. Affaire à suivre de très près…