Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

3 choses à savoir sur Aïd al-Fitr

Aid Al-Fitr

Aïd al-Fitr est donc fixé à ce mardi 4 juin. L’occasion de revenir sur ce jour saint de la religion musulmane, marquant la fin du mois de ramadan.

L’aumône et la prière

Dans la religion musulmane, l’Aïd al-Fitr exige des fidèles une aumône pour les plus nécessiteux. Celle-ci s’appelle Zakat al-Fitr. Selon les régions du mondes, la contribution minimale demandée oscille entre 5 et 7 euros. Il s’agit d’une obligation dont les musulmans doivent s’acquitter avant la prière de l’Aïd.

Cette prière a lieu en début de matinée et est pratiquée soit dans une mosquée, soit dans un mosala, un espace de prière en plein air permettant de réunir un maximum de fidèles. La prière de Aïd al-Fitr est obligatoirement commune.

 

View this post on Instagram

Ibadahku, ibadahmu dalam satu waktu. Mengharapkan Ridha Sang Penentu. Melalui doa, zikir, shalat, shalawat nabi bahkan tidur sekalipun. Ku hadir pasrah tuk mohon ampun. Takbirku, takbirmu dalam satu waktu. Menggapai hari kemenangan dengan rasa suka cita dan haru. Melalui hari-hari penuh pasrah ini. Berkah Sang Penentu selalu yang dinanti. . . #Ramadhan #Ramadhan2019 #RamadhanKareem #Ramadhan1440H #BulanSuciRamadhan #RamadhanDiAceh #PesonaRamadhan #Itikaf #ItikafRamadhan #Ramadan #AlQuran #ReadQuran #IdulFitri2019 #1000Kata #Ibadah #Prayer #Masjid #Shalat #Sembahyang #MasjidAgungAlMakmur #MasjidOman #PhotoJournalism #News #FotoJurnalistik #PerekamSejarah #BandaAceh #Aceh #Indonesia

A post shared by Raden Denny Syahputra (@radennys92) on

Famille, cadeaux et sucreries

L’Aïd al-Fitr, c’est aussi (et surtout) la fête des enfants et plus particulièrement dans le monde arabe, où les tout petits sont habillés de vêtements neufs avant de faire le « marathon » des visites familiales en quête de sucreries, de cadeaux et de quelques pièces ou billets à dépenser aux centres commerciaux ou aux marchés aux jouets les jours suivants.

Plus généralement, durant l’Aïd al-Fitr, la tradition veut que les musulmans rendent visite à leurs familles pour présenter leurs voeux, ou aillent prier sur les tombes de leurs défunts proches.

 

Aïd al-Fitr, Aïd es-Saguir ou Şeker Bayramı ?

Au-delà des considérations linguistiques, Aïd al-Fitr prend différentes appellations selon les régions du monde musulman et sa place dans les cultures locales. Au Maghreb, par exemple, Aïd al-Fitr est plus communément appelé « Aïd as-Saghir » qui signifie « la petite fête », par opposition à « Aïd al-Kebir« , la « grande fête » qui désigne Aïd al-Adha, la fête du sacrifice. Même cas de figure au Niger où la fête prend le nom de « Djingar Keyna » qui signifie « petite fête ». A l’opposé, en Albanie, cette fête s’appelle « Bajrami i madh« , soit « le grand Aïd », quand l’Aïd al-Adha se nomme « Bajrami i vogël« , « le petit Aïd ».

En Malaisie et à Singapour, ce jour est appelé « Hari Raya Puasa« , qui signifie « fête du jeûne » en sanskrit upavasa. En Indonésie, c’est la dénomination « Lebaran » qui prévaut. Il s’agit d’un terme autochtone qui désigne la dispersion, en l’occurrence celle qui a lieu après avoir la communion dans le jeûne. Enfin, en Turquie, Aïd al-Fitr est plus communément appelé « Ramazan Bayramı« , qui signifie tout simplement la « fête du ramadan ». La fête y est également appelée « Şeker Bayramı » que l’on peut traduire par « fête du sucre », référence aux sucreries que l’on s’échange durant les festivités.