Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

3 films arabes à l’affiche du festival du film de Venise

La 79e édition de la Mostra de Venise a dévoilé son programme, avec un éventail fascinant de réalisateurs et de stars de renom. Et la sélection alléchante du festival ne manque pas de contenu en provenance du monde arabe, puisque des films d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient sont présentés dans différentes catégories. En voici 3 qui ont retenu notre attention.

1 – Pour la France, de Rachid Hami

En compétition dans la catégorie Horizons, le cinéaste d’origine algérienne Rachid Hami présente son deuxième long métrage. Pour la France raconte l’histoire d’un jeune policier d’origine algérienne qui perd la vie lors d’un rituel d’initiation à la prestigieuse école militaire française de Saint-Cyr. Tourné en partie au Maroc, le film met en scène l’excellent Karim Leklou, révélé dans Le monde est à toi de Romain Gavras, et que l’on a depuis vu à l’affiche de Bac Nord.

 

2 – Nezouh, de Soudade Kaadan

Nezouh est le deuxième long de la Syrienne Soudade Kaadan, déjà récompensée d’un prix Luigi De Laurentiis du meilleur premier film à Venise pour Le jour où j’ai perdu mon ombre. Oeuvre fictionnelle, le film se déroule sur fond de conflit à Damas, et suit une fille, Zeina, âgée de 14 ans, et sa famille, qui se retrouvent sous le choc lorsqu’une bombe déchire le toit de leur immeuble.

3 – Les jardins suspendus, d’Ahmed Yassin Al Daradji

Il s’agit du premier long métrage du réalisateur irakien Ahmed Yassin Al Daradji. Déjà connu des cinéphiles grâce à son court recompensé intitulé Les enfants de Dieu, il fait son grand retour dans le glamour des festivals avec une nouvelle proposition baptisée Les jardins suspendus, raconte l’histoire d’un jeune de 12 ans qui exerce la profession de ramasseur d’ordures, qui récupère un objet des plus cocasses dans une décharge de Bagdad… On ne vous en dit pas plus, pour ne pas vous gâcher la surprise.