Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

3 pâtisseries traditionnelles du monde arabe consommées durant l’Aïd Al-Fitr

L’Aïd Al Fitr, célébrée le dernier jour du mois du Ramadan, signe la fin de la période de jeûne pour les musulmans. Afin de célébrer dignement la fin du mois saint des musulmans, de nombreuses pâtisseries sont consommées, du Maghreb jusqu’au Levant. Si certains se ruent dans les boulangeries à la recherche de ces pâtisseries, d’autres préfèrent consacrer plusieurs jours à leur confection à la maison. Mais alors, quels sont les meilleurs biscuits pour l’occasion ?

1. Ghriba

 

 

Ces sablés ne manqueront très certainement pas à la fête. Originaires des pays du Maghreb, de l’Egypte et du Proche-Orient, les Ghriba sont traditionnellement confectionnés à la main à base de farine, de sucre et d’huile et/ou de beurre et parfumés au zeste de citron ou d’orange. Cette pâtisserie, généralement servie avec le café ou le thé à la menthe, figure parmi les biscuits phares des jours de fête. Sa recette peut parfois contenir des arômes supplémentaires, comme de la cannelle, de l’amande ou de la noix de coco selon les goûts de chacun.

2. Chebakia

 

 

Cette pâtisserie marocaine est surnommée le “donut marocain”, et vous comprendrez très vite pourquoi ! frite dans de l’huile végétale avant d’être trempée dans du miel, la chebakia peut néanmoins varier selon les traditions et les régions. Si vous voulez vous lancer dans sa confection, vous aurez besoin de farine, d’œufs, d’eau de fleur d’oranger, et d’huile d’olive bien sûr ! Sa forme particulière permet de la distinguer d’autres pâtisseries orientales, et est très facile à faire.

3. Maamoul

 

 

Direction le Proche-Orient avec cette délicieuse pâtisserie, là aussi sablée, qu’on retrouve notamment en Syrie et au Liban. Le Maamoul sont généralement préparés quelques jours avant l’Aïd, et sont consommés avec une boisson chaude.