Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

48 heures à Assilah

La ville d’Assilah au Maroc, située sur la côté Atlantique, à quelque 50 km au sud de Tanger, est parfois surnommée la perle du Maroc. Construite au XVème siècle par les colons portugais, elle constitue une option de choix pour une petite escapade … Alors suivez le guide !

L’atout majeur de cette petite ville est indéniablement sa vieille ville (ou médina). Authentique et pittoresque, elle est située juste au bord de l’océan, dont les vagues viennent s’écraser aux pieds des remparts qui l’entourent. Au détour d’une promenade, vous apprécierez le style architectural portugais implémenté dans la ville par les colons du XVème siècle.

Points d’intérêts rapprochés

L’un des gros avantages d’une balade culturelle à la découverte d’Assilah, est que l’on peut retrouver tous les principaux points d’intérêts au sein de la médina.

Après avoir marché le long des remparts de la ville jusqu’au Bab Elhomar (photo ci-dessus), la porte principale de la ville, visitez le palais Raissoni, construit au début du 20ème siècle, est aujourd’hui le centre culturel de la ville. Ancienne demeure de dirigeants locaux, érigée par Moulay Ahmed Raissouni, gouverneur de la ville, afin “d’en mettre pleins les yeux aux Européens qui vivent à Tanger et qui considerent que les Marocains sont encore à l’ère des constructions traditionnelles en argile». Réaménagé en 1998, le lieu est un joyau architectural tout de marbre, de sculptures, et de mosaïques. A voir !

La galerie d’art Monassilah poursuit le but de faire se rencontrer les œuvres d’artistes marocains et internationaux au travers de thématiques parallèles. On y découvre donc le travail de Mohammed El Wahhabi, que l’on peut d’ailleurs croiser sur place, ou encore Ahmed El Mourabite, artiste du Moyen Atlas aux œuvres pleines de motifs orientaux, de calligaphies et autres envolées poétiques sur des supports variés. Côté artistes internationaux, France et Amérique du Sud sont grandement privilégiées.

Côté hébergement, comme la ville n’est pas encore assaillie par le tourisme de masse, il est possible de trouver des riad tout à fait charmants à des prix abordables, comme le Riad Oasis d’Asilah, le Riad Aicha, le Riad del cielo, ou encore la maison d’hôtes Berbari. Dépaysement et confort garantis !

Nature et farniente

Avant de vous diriger vers la plus belle plage des environs, prenez le temps de vous rendre au Borj Krikia, ce promontoire au dessus de l’océan, qui offre une vue imprenable sur les remparts, les maisons, et les vagues. C’est l’atout charme de la ville, sans le moindre doute.

Ensuite, direction Paradise beach ! Probablement l’une des plus belles de tout le Maroc, elle est située à 8 kilomètres au sud de la ville et accessible en voiture ou en taxi. Très peu fréquentée, elle sera votre havre de paix, afin de profiter du bruit des vagues en toute tranquillité. Les sportifs auront tout à loisir de louer une planche de surf et d’aller affronter les vagues, ou simplement nager quelques brasses, tandis que les amoureux de paysages pourront parcourir les alentours à la recherche de magnifiques points de vue ! Si au retour vous vous sentez nostalgiques, pas d’inquiétudes, c’est normal…