Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

5 activités insolites à faire au Liban

À mi-chemin entre l’Orient et l’Occident, celui que l’on surnomme « le pays du cèdre » est connu pour ses paysages à couper le souffle et ses vestiges historiques. Un patrimoine inouï qui s’étend sur 10 452 km², à découvrir autour d’activités insolites. Sport aérien, visite souterraine ou baignade dans la rivière, voici 5 façons originales d’explorer le Liban.

Faire du parapente à Jounieh

Pour profiter d’une vue panoramique sur la ville de Jounieh et la mer Méditerranée, il y a le téléphérique, mais pas seulement ! Les amateurs de sensations fortes peuvent s’adonner au parapente pour admirer la baie. Direction le village Harissa, où une station vous accueille avec ses instructeurs professionnels. Après une préparation minutieuse, le vol dure 20 minutes environ. Un moment inoubliable où le temps semble suspendu. Un conseil : pensez à réserver votre vol 48 h à l’avance !

Découvrir la grotte de Jeita

C’est dans la vallée historique de Nahr el Kelb, à 18 km au nord de Beyrouth, que se trouve la grotte de Jeita. Vestige de la préhistoire, le site a failli être retenu parmi les sept merveilles naturelles de l’UNESCO. Et pour cause, il émerveille pour ses stalactites surprenantes et le bleu cristallin de sa rivière souterraine. L’atmosphère y est mystérieuse, notamment grâce aux jeux de lumière bien pensés. Un voyage dans les profondeurs de la terre hors du commun.

Skier à Mzaar Kfardebian

À seulement une heure de route de la capitale, le domaine skiable de Mzaar Kfardebian compte environ 80 km de pistes. Un régal pour les passionnés de glisse ! Plus on gagne en altitude, plus le cadre devient époustouflant. Par temps clair, Beyrouth et les villes côtières des alentours se dessinent. Sans oublier la vue impressionnante sur la plaine de la Bekka. Vous l’aurez compris, la station de ski Mzaar Kfardebian met tous les sens en éveil.

S’immerger dans le street art de Beyrouth

Impossible de se rendre au Liban, sans faire un arrêt à Beyrouth. La capitale libanaise, mêlant modernité, traditions et stigmates de la guerre, voit fleurir sur ses murs une multitude de fresques colorées. Un street art intelligent, dont l’objectif est de balayer un passé trop douloureux. Les œuvres colorées, porteuses d’espoir et d’optimisme, sont présentes dans plusieurs quartiers de la ville.

Se baigner dans la rivière de Baakline

Au sud-est de Beyrouth, la région montagneuse du Chouf abrite en son cœur des points d’eau et des cascades spectaculaires. La plus connue, baptisée « Paradise », se trouve dans le village pittoresque de Baakline. Un havre de paix digne d’un paysage tropical, où l’on peut se baigner, contempler la beauté des lieux et même sauter du haut de la cascade.