Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

5 choses à savoir sur l’anniversaire de Vision 2030

Cette semaine a marqué une étape importante dans la transformation de l’Arabie saoudite. Cinq ans après le lancement du plan de réformes Vision 2030 par le prince héritier Mohammed Ben Salmane, visant à transformer le pays en une nation moderne et épanouie à l’échelle mondiale, on se pose pour faire le point sur les avancées concrètes que ce royaume encore jeune a accompli en cinq ans. Voici donc cinq choses que vous ne saviez peut-être pas encore, sur la “nouvelle” Arabie saoudite. 

1 – L’émancipation des femmes en marche

Les femmes du pays sont aujourd’hui beaucoup plus impliquées dans la main d’œuvre. 

On compte 51 000 femmes parmi les 74 000 Saoudiens qui ont rejoint le marché de l’emploi en 2020. Ces dernières peuvent aujourd’hui accéder à davantage de métiers, comme le notariat ou l’armée par exemple, et leur pourcentage de participation à la main d’oeuvre nationale est passé de 19 à 33% en l’espace de trois ans. Une tendance qui devrait s’accélérer encore davantage dans les années à venir, avec l’évolution des mentalités. 

2 – Le tourisme ouvert à tous

L’Arabie saoudite souhaite aujourd’hui diversifier son économie et valoriser son territoire, notamment riche de pas moins de 354 sites archéologiques et en parcs naturels magnifiques. Nous avons eu la chance d’en profiter et de vous faire partager notre expérience dans ce journal de bord. En outre des projets immenses sont en cours de réalisation pour le développement du littoral au bord de la mer Rouge, afin d’attirer un éventail de profils de touristes toujours plus varié. Pour ce faire, le pays a notamment rendu l’obtention des visas, autrefois fastidieuse, réalisable en quelques clics. Notre conseil ? Dès lors que le coronavirus aura été vaincu, tous à vos sacs à dos, car les paysages valent le détour. 

3 – L’environnement au coeur du développement

Dernièrement, le pays a dévoilé son plan d’initiatives vertes pour soutenir un développement durable. Pour parler très concrètement, concentrons nous sur les chiffres : l’Arabie saoudite prévoit de planter 10 milliards d’arbres (50 au total dans tout le Moyen-Orient), d’éliminer 130 millions de tonnes d’émissions de carbone, et de produire 50% de son électricité à partir d’énergies renouvelables (solaire, éolien, hydrogène, et ammoniaque sont autant de solutions sur lesquelles le pays souhaite miser) d’ici 2030. 

4 – Le bonheur comme pilier

L’Arabie saoudite a placé le bonheur et la qualité de vie au centre de ses préoccupations. Elle s’est classée 1ère dans le monde arabe et 21ème mondiale dans l’indice de bonheur mondial en 2021, en obtenant de bons résultats dans différents indicateurs comme le PIB, l’aide sociale, ou encore l’espérance de vie moyenne

5 – L’affranchissement à l’égard du pétrole

L’objectif à terme, celui d’être moins dépendant du pétrole, est en bonne voie pour être réalisé. La part du PIB non issu du pétrole va croissant chaque année, et les recettes non pétrolières ont en outre largement augmenté – elles ont même plus que doublé – passant de 32 milliards d’euros en 2015 à plus de 81 milliards d’euros l’année dernière.

À noter qu’il ne s’agit là que de “morceaux choisis”, visant à illustrer la dynamique du pays, et nous aider à mesurer le chemin parcouru par celui-ci. Toutefois, il convient d’observer que le pays s’améliore sur nombre d’autres points, tels que l’accès aux soins, l’accès à la propriété immobilière, ou encore le budget des investissements publics et privés.