Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

A la rencontre des lévriers Saluki

Lévrier Saluki

Les salukis (ou lévriers persans) ont été les compagnons des bédouins pendant des milliers d’années. A l’occasion de la journée mondiale du chien, Kawa vous présente des initiatives en lien avec cette race issue du Moyen-Orient.

Ce grand lévrier, connu pour son caractère plutôt calme et sensible, sa vitesse – il est l’un des chiens les plus rapides de la planète -, et son talent pour la chasse à vue. Selon la tradition persane, les Salukis ne doivent être ni vendus ni achetés, mais uniquement offerts, comme une marque d’honneur. Pendant des générations, leurs ancêtres furent élevés comme des chiens de chasse pour les princes et les puissants.

 

Arabian Saluki Center

 

Aujourd’hui, de plus en plus de croisements s’effectuent avec le lévrier. C’est une des raisons pour lesquelles des initiatives comme l’Arabian Saluki Center d’Abu Dhabi ont vu le jour. Dirigée par Hamad Al Ghanem, elle s’efforce d’élever des chiens de race, et de dispenser aux visiteurs un vaste éventail de connaissance sur l’espèce, la tradition et les coutumes de l’élevage, ou de la chasse. Selon le directeur, le Saluki serait “la seule race à laquelle on peut se fier, dans le désert. Nous l’impliquons dans la chasse, et avons pour lui un grand respect. Dans notre religion, il est tout à fait possible de consommer ce qu’il attrape”. 

 

Le Saluki Championship 

 

Organisé par le centre patrimonial Hamdan Ben Mohammad, le championnat de courses de Saluki a lieu chaque année au mois de mars depuis une douzaine d’années. Il met à l’honneur les chiens les plus rapides dans le cadre d’une suite de courses qui récompensent les 10 premiers. Connus comme les chiens les plus rapides, les lévriers figurent encore aujourd’hui dans le Guinness des records, avec une pointe de vitesse enregistrée à plus de 68 km/h. 

 

Crédits : Khaleeji Times

 

A noter que ce record n’est pas le seul détenu par le meilleur ami des hommes du désert, puisque le Saluki est également la plus vieille race de chien. On retrouve sa trace jusqu’en 329 avant Jésus-Christ. Il aurait été le chien de la royauté dans l’ancienne Egypte, et même momifié après sa mort.