Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Abdullah al-Sharbatly, star de l’équitation saoudienne

Le pays a pris une place importante dans l'équitation de compétition, en particulier le saut d'obstacles, grâce à l’implication de la famille royale dans ce sport. En 2009, le royaume d'Arabie Saoudite décide d'investir 500 millions de dollars pour la constitution d'une équipe nationale de saut d'obstacles.

L’équitation est un divertissement pour un grand nombre de Saoudiens. Si le spectacle est gratuit pour les hommes seuls, les familles doivent payer un billet. Mais l’endroit rassemble quand même tout type de gens et notamment des expatriés comme en témoigne, dans The National, Ben van der Klift, un néerlandais de 57 ans en voyage d’affaire en Arabie saoudite : « C’est un endroit magnifique […] si vous venez avec vos amis, vous pouvez déjeuner ici ». Attention ici pas de paris, car les jeux d’argents sont interdits dans le Royaume.

Médaille d’or aux Jeux Olympiques de 2012

Depuis quelques années, un cavalier saoudien s’est particulièrement fait remarquer sur la scène du saut d’obstacles international. Il s’appelle Abdullah al-Sharbatly. Il a remporté la médaille d’argent au Championnat du monde de saut d’obstacles en 2010, et la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 2012.

La performance d'Abdullah al-Sharbatly au CSI5

Les femmes sont de plus en plus accueillies dans les centres équestres

L’accès des femmes à l’équitation est par contre très restreint : elles ne peuvent pratiquer ce sport que dans l’enceinte d’un centre équestre. Mais en 2010, une cavalière saoudienne a tout de même eu l’autorisation de participer aux Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour.

En effet, dans le cadre du programme Vision 2030, visant à diversifier l’économie, le gouvernement saoudien veut accroître la place des femmes afin qu’elles soient plus nombreuses à travailler, et cela passe notamment le développement des offres d’activités sportives.

Une femme, la princesse Rima bint Bandar Al-Saoud, a été nommée vice-présidente pour les Affaires des femmes à l’Autorité générale pour le sport. Elle souhaite encourager l’ouverture de centre sportifs dédiés aux femmes.

Voir aussi > Le sport pour lutter contre les risques cardiovasculaires