Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

AlUla : des gazelles d’Arabie réintroduites dans la réserve naturelle de Sharaan

La commission royale pour AlUla, l’organisme gouvernemental qui gère le développement de cette région chère au royaume d’Arabie saoudite, gère depuis plusieurs mois la réhabilitation naturelle de la région. Dans cette optique, elle vient de réintroduire dans son environnement d’origine l’espèce locale de gazelle que l’on connaît sous le nom scientifique de Gazella Arabica.

La réserve naturelle s’appelle Sharaan et c’est l’endroit qui a été choisi par la commission royale pour AlUla (RCU) pour accueillir le retour à la nature des gazelles d’Arabie. Depuis un moment, la RCU met tout en oeuvre pour recréer un environnement naturel qui corresponde à la région d’AlUla à ses origines, avant qu’elle ne soit endommagée par le surpâturage et l’activité humaine en général.

Un projet au long cours

Dans cette optique, la commission a réintroduit plusieurs individus dans la réserve, qu’elle devra continuer de monitorer pour surveiller son adaptabilité et sa capacité à survivre. Cette étape s’inscrit dans un projet de réhabilitation de plus grande envergure, déjà marqué par plusieurs succès : le rétablissement d’une végétation nécessaire à la survie et au bon développement de la vie animale, la formation de personnels qualifiés (gardes-chasses, guides) mais également la sensibilisation des populations locales au respect de la nature, et, dans ce cas précis, la réintroduction d’espèces menacées, comme la gazelle d’Arabie.

 

Des espèces variées

A terme, la RCU espère être en mesure de réintroduire le majestueux léopard d’Arabie, grand félin local en voie d’extinction. Cette espèce, classée au plus haut niveau de menace de disparition, fait partie intégrante d’un projet de sauvetage au long cours, en partenariat avec l’ONG panthera. Récemment, on vous avait d’ailleurs rapporté la naissance de deux bébés léopards dans le cadre du projet qui ont, eux aussi, vocation à, un jour, habiter la réserve naturelle de Sharaan.