Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie Saoudite : 5 paysages à couper le souffle

Entre paysages à couper le souffle et trésors archéologiques, l’Arabie Saoudite est un royaume gorgé de beauté. La nature y est abondante, offrant une variété extraordinaire allant des chaînes montagneuses aux îles paradisiaques. Sans oublier un patrimoine culturel remontant à plusieurs milliers d’années. Voici 5 paysages inédits en Arabie Saoudite. 

1 – La vallée d’Al-Ula

Vieille de 7000 ans, la vallée d’Al-Ula est un lieu époustouflant, où l’on se surprend à jouer aux explorateurs. Il faut dire que cette oasis de rêve s’y prête particulièrement, avec ses nécropoles, ses formations rocheuses hors du commun et ses canyons. Au nord de la vallée, au sein du site archéologique de Madâin Sâlih, le tombeau solitaire Qasr al-Farid règne en maître. Un édifice spectaculaire de 16 mètres de haut, taillé dans la roche et inscrit avec l’ensemble du site au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2008.  

 

2 – Le parc national de l’Asir

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aziz (@aziz_altamimiii)

 

Véritable bulle d’oxygène, le parc national de l’Asir s’étend autour de sa chaîne montagneuse éponyme. L’endroit idéal pour observer des animaux dans leur milieu naturel. La faune sauvage étant très variée, vous pourrez apercevoir des gazelles, des loups, des babouins… Ces derniers se déplacent en groupe, sur les montagnes de Taïf et d’Abha durant la saison des pluies. Une expérience saoudienne à couper le souffle !

 

3 – Le village d’Al Muftaha

 

 

Les petits villages pittoresques façonnent les paysages de l’Arabie Saoudite. Tout comme celui d’Al Muftaha, dans la ville d’Abha. Un ancien village qui vit au rythme de sa culture bohème. Ici, l’art est à l’honneur et s’exprime dans les galeries, les musées, ainsi que sur les murs des habitations. Un village riche en couleurs qui s’articule autour d’une mosquée couverte de calligraphies. 

 

4 – Les îles Farasan

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Elena Axinte (@helebiker)

 

Saviez-vous qu’au large de la ville de Jizan, à 40 km, se trouvaient les îles Farasan ? Un archipel, composé de plus 80 îles et îlots, baigné par les eaux de la Mer Rouge. Trois d’entre elles seulement sont habitées toute l’année : Zoufaf, Sadjid et Farasan. Cette dernière, la plus grande, abrite une grande diversité de poissons et des fonds coralliens saisissants qui font le bonheur des plongeurs. Sous contrôle, l’île a été déclarée zone protégée par les autorités saoudiennes. 

 

5 – Le désert de Rub’al-Khali

Appelé le “ Quart vide ”, le désert de Rub’al-Khali s’étend sur 1200 km d’est en ouest, débordant sur le sultanat d’Oman et les Émirats Arabes Unis. Son surnom n’est pas anodin, puisqu’il couvre la moitié de l’Arabie Saoudite et constitue le plus grand désert de sable au monde ! À cause de ses conditions naturelles plutôt hostiles, ce désert gigantesque n’a été exploré que tardivement, autour des années 30. Les zones les plus accessibles sont aujourd’hui habitées par quelques tribus vivant de l’élevage.