Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie Saoudite : des accords en faveur de l’enseignement public

Etudiantes saoudiennes

Le gouvernement saoudien va investir plus de 500 M$ dans le secteur de l’éducation, afin de construire des complexes dédiés à l’enseignement public. Au total, ce ne sont pas moins de 30 institutions dédiées aux étudiants qui seront construites à Dammam, Djeddah, et Riyad.

Plus tôt cette année, le ministre de l’éducation saoudien, Dr. Hamad bin Mohammed Al-Asheikh, avait insisté sur le fait que le royaume redoublait d’efforts pour améliorer la qualité de ses infrastructures dans le secteur de l’éducation. Des mots qui s’accompagnent aujourd’hui d’actes puisque le ministère, représenté par la société gouvernementale Tatweer Buildings, vient de signer des accords avec la compagnie immobilière Al-Mabani Real Estate, dans le but de construire des infrastructures destinées aux étudiants.

Une opération en deux temps

Le projet, qui s’adresse à quelque 90 000 étudiants dans les principaux pôles urbains -Dammam, Riyad, et Djeddah-, se déroulera en deux phases.

La première, à court terme, consiste à installer dix bâtiments à travers ces trois villes, pour une capacité totale de 30 000 étudiants. Elle représente un investissement de 213 M$ et devrait arriver à son terme en 2022. La seconde, dont l’horizon s’étend à plus long terme, entend installer 20 structures supplémentaires, pour une capacité de 60 000 étudiants.

La faculté de droit de l’université du roi Abdulaziz. Crédits : Yaser Abdulmagid / Flickr

« Développer le secteur scolaire public »

“Ces accords représentent des opportunités pour les investisseurs qui souhaiteraient construire et exploiter des infrastructures d’enseignement de première qualité, avec des designs de pointe”, a déclaré le PDG de Tatweer Buildings, Fahd Al-Hammad.

Quant au directeur général de Al-Mabani, Abdulrahman Al-Ahmed, il a rappelé que l’accord entrait parfaitement dans la stratégie du ministère visant à développer le secteur scolaire public.