Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie Saoudite : L’évolution de la place de la femme depuis le monde artistique

Depuis quelques décennies maintenant, l’Arabie Saoudite  a connu d'énormes évolutions sous l'impulsion des plans de développement successifs. Ces progrès ont joué un rôle majeur dans le changement social et l'autonomisation des femmes. Et c’est l’art saoudien qui aujourd’hui nous propose une source de réflexion sur le statut des femmes à travers les années.  

111 œuvres d’art produites par des artistes saoudiens de 1969 à 2019

Labna Al-Badna, chercheuse saoudienne et passionnée par l’art de la région a une idée en tête : Explorer le contexte social, politique et économique à travers lequel les femmes saoudiennes ont été représentées dans l’art à partir des années 1960. C’est à 111 œuvres d’art produites par des artistes saoudiens de 1969 à 2019 que la chercheuse est décidée à mener à bout son projet. 

Laban commence par l’œuvre majeure de Safeya bint Zager, La Joconde hijazia, ou Al-Zaboon, comme elle était appelée à l’origine. « L’importance de cette œuvre vient du fait qu’elle a été créée par une femme qui s’exprime en tant que femme » affirme-t-elle. 

Ce qu’il faut savoir est que ce tableau a été réalisé à une période où l’éducation des femmes n’avait été introduite que récemment, au moment où le gouvernement a lancé son premier plan de développement en 1970 dont l’objectif était d’inclure les femmes dans les systèmes publics d’éducation et de santé. « Par conséquent, les femmes, pour la première fois, ont été exposées à un horizon beaucoup plus large qui leur a fait prendre conscience de leur potentiel« .

L’art, preuve de la place grandissante de la femme dans la société 

La modernisation du pays, impulsée par les plans de développement, s’est reflétée dans la manière dont les femmes ont été représentées dans l’art au fil des années. 

Bien que les femmes en tenues et décors traditionnels aient toujours été présentes dans les œuvres d’art, la chercheuse affirme que leurs interprétations n’étaient pas les mêmes. « Les femmes en costumes traditionnels étaient un thème central des œuvres d’art des années 60 à 2000. Toutefois, l’image des femmes différait en fonction de l’évolution sociale en cours, fortement influencée par les événements régionaux et locaux”. 

Si jusqu’en 2000, la femme peinte par les artistes ne représentait pas la réalité du fait de son absence sur dans les médias et la scène culturelle, la première décennie du 21e siècle ont permis aux saoudiennes de s’exprimer avec audace et  de manière plus authentique. 

L’artiste Taghreed Al-Bugshi l’exprime réellement en représentant une femme conduisant une moto dont la plaque comporte les lettres du mot « conduire » en arabe, tandis que dans une autre peinture, elle a fait asseoir une femme sur le toit d’une voiture.

Un changement culturel prôné par les artistes féminines et leur gouvernement 

Pour Labna Al-Badna, les femmes artistes ont réussi à prôner un changement culturel et social conforme aux normes mondiales du 21e siècle notamment grâce à leur sens de la solidarité. 

Au-delà de sa réflexion, la chercheuse a insisté cependant sur le fait que les plans gouvernementaux étaient le principal moteur du changement social, et le soutien gouvernemental de ces dernières années a joué un rôle clé dans l’épanouissement de la scène artistique du Royaume. Les nombreuses initiatives du ministère de la Culture pour soutenir la scène culturelle du pays, y compris les arts, ont été essentielles pour faire croître l’intérêt social et conduire la croissance du nombre d’artistes saoudiens dans différents types d’art depuis 2019.