Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Au Caire, le festival d’art contemporain D-CAF refait enfin surface

Après deux ans de fermeture causée par la pandémie de Covid-19, la 9ème édition du Downtown Contemporary Arts Festival (D-CAF) a décidé de rouvrir ses portes du 1er au 22 octobre. Un programme chargé, puisque on y retrouve des œuvres révolutionnaires venues de créateurs des quatre coins du monde ! 

Le premier festival international multidisciplinaire d’art contemporain en Egypte 

Créé en 2012, le Downtown Contemporary Arts Festival (D-CAF) est le tout premier festival international multidisciplinaire d’art contemporain en Égypte.

Chaque année, et pendant trois semaines, c’est au coeur du centre-ville de la capitale égyptienne que des milliers de visiteurs peuvent découvrir et admirer des œuvres variées dans les domaines de la musique, le théâtre, la danse mais aussi les arts visuels, la littérature ou le cinéma, réalisées par des artistes de pointe d’Égypte, du monde arabe et d’ailleurs.. 

Un festival qui s’empare des espaces culturels comme des sites non traditionnels 

Une touche d’originalité qui marquera les esprits des passants traversant le Caire à pied ! 

En effet, en plus de travailler avec des espaces culturels et des théâtres établis, le D-CAF innove et utilise des sites non traditionnels tels que les bâtiments historiques, les façades de magasins, les petites ruelles et même des toits du Caire pour présenter leurs créations.

Cette nouvelle façon d’exposer les œuvres permet de s’emparer de l’espace et d’amener le public et les artistes à s’engager dans la ville d’une nouvelle manière. 

Et cette année ne fera pas exception, puisque les organisateurs comptent bien mettre en valeur un large éventail de sites historiques et de nouveaux espaces dynamiques du centre-ville. Suivez votre GPS jusqu’au bâtiment autrefois stoïque de la rue Mohamed Mahmoud, une ancienne bibliothèque de l’université américaine qui arbore des dizaines de magnifiques graffitis datant de la révolution de 2011 et révèle tous les changements que la ville a connus au cours de la dernière décennie. 

Photographies, films ou installations interactives… Un programme chargé pour célébrer le retour de l’événement 

Ce sont les superbes photographies de l’artiste égyptienne Hana Gamal qui ont lancé les festivités sur le toit de l’Adly Building, un lieu historique de témoignages et d’art dynamique en plein cœur du centre-ville du Caire.

Mais ce n’est pas tout ! Au programme, l’événement propose également un ensemble unique de films et d’installations interactives venues de Hongrie, du Danemark ou de France. 

Et parce que D-CAF estime que l’art ne doit pas être confiné aux murs d’une galerie, le programme Visions urbaines du festival emmènera l’art dans les rues et sur les trottoirs de la capitale égyptienne. Deux œuvres conçues par des artistes français et hongrois invitent d’ailleurs, pendant ces quelques jours, le public à explorer le tissu urbain unique du Caire et à découvrir le centre-ville sous un nouveau jour.

Rendez-vous directement sur le site pour ne pas perdre un détail du programme !