Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Bientôt, vous n’aurez plus besoin de passeport pour circuler dans l’aéroport de Dubaï

Doté de “tunnels intelligents” installés depuis 2018 dans son terminal 3, l’aéroport de Dubaï poursuit cette année encore son objectif de déploiement de services d’enregistrement biométrique basés sur l’intelligence artificielle et la robotique. Prochainement, l’aéroport abandonnera les passeports et les cartes d’embarquement pour tous les passagers afin de gagner du temps lors des formalités.

Poursuivant sa stratégie de déploiement de ses services d’enregistrement biométriques, l’aéroport de Dubaï avec l’appui d’Emirates Airlines a récemment dévoilé lors du GITEX le plus grand salon technologique au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie du Sud, un nouveau système baptisé “voyage biométrique des passagers”. Grâce à ce dernier, l’aéroport dubaïote pourra prochainement abandonner les documents papier tels que les passeports et les cartes d’embarquement et faciliter ainsi les formalités d’enregistrement auprès de ses passagers. 

Avec la reconnaissance faciale employée par ce nouveau système, les passagers prè-contrôlés et dont le visage et l’iris auront été scannés au moins une fois, pourront passer par l’enregistrement, l’immigration, entrer dans le salon Emirates et monter à bord de leur avion sans avoir besoin de sortir leur passeport ou leur carte d’embarquement. 

C’est un trajet sans escale à Dubaï, car les passagers n’auront plus besoin de montrer leur passeport ou leur carte d’identité. Le voyageur peut se rendre à l’aérogare en montrant simplement son visage
Le major général Mohammad Al Merri, directeur général de GDRFA-Dubaï

L’aéroport de Dubaï, un aéroport en route pour le futur

Si pour l’heure, seul un projet pilote a été annoncé par le service des passeports et visas de Dubai (GDRFA), à terme le système “voyage biométrique des passagers” pourrait être une première mondiale en matière de contrôle des passeports, dans la mesure où les passagers franchiraient simplement un tunnel et seraient « dédouanés » par les autorités de l’immigration sans intervention humaine. Soucieux de la protection des informations de leurs passagers, la GDRFA a précisé que toutes les informations biométriques seraient stockées de manière sécurisée sur le système GDRFA pour les voyages futurs.

En 2018 déjà, l’aéroport de Dubaï avait alors installé à l’essai des “tunnels intelligents” au sein de son terminal 3, permettant aux passagers de classe affaire et de première classe de franchir en 15 secondes les zones de contrôle d’identité.