Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Big Bad Wolf Books encourage la lecture à Dubaï

Le concept arrive de Malaisie et vise à lutter contre l’illetrisme en mettant le plus possible de livres à la disposition de chacun. Chaque année, un espace ouvre ses portes 24 heures sur 24 pendant 10 jours pour proposer un vaste choix de littérature, à prix cassés.

Après l’énorme succès de l’édition de l’année dernière, la “Big Bad Wolf Sale” revient à Dubaï pour la deuxième fois consécutive. La plus grande vente de livres du monde se tiendra dans la capitale émirienne du 10 au 20 octobre prochains. Elle devrait proposer au public des remises comprises entre 50 et 95 % sur la littérature, les livres pour enfants, les livres de cuisine, ou encore les polars, en anglais ainsi qu’en arabe.

Un concept qui se démocratise

View this post on Instagram

The Big Bad Wolf Sale opened today at Expo Centre, Johar Town, Lahore. Its open 24 hours until April 29. Most of books range from Rs570 to Rs1,000. The down side is that there are no Pakistani writers available, even those in Urdu. There are no Urdu books for adults. The positive aspect is that it it has lots of stalls for books and other material for kids. Btw I could not find a stall of poetry. #bigbadwolflahore #bigbadwolfsale #iamatbigbadwolf19 #books📚 #bookfair #booksbooksbooks #bookstalls #lahorediaries #lahore #lahoregram #readerslife #readers #readersareleaders #readingaddict #readingchallenge #bookstagram #bookstagrampk #writers #writing #wordsmith #literature #literary #thisisfrombbwlahore19 @bigbadwolfbooks_pk

A post shared by irfan aslam (@irfann.aslam) on

Né en Malaysie, à l’initiative d’Andrew Yap et de Jacqueline Ng, mariés dans la vie et dans les affaires, le concept découle d’une volonté de lutter contre l’illetrisme et d’encourager les populations à lire. Le couple a d’abord ouvert une librairie, avant de réaliser que, pour mener à bien son idéal, il faudrait voir à plus grande échelle. 

C’est comme cela qu’est née la première Big Bad Wolf Sale, littéralement : vente du grand méchant loup, en 2009. Depuis, des ventes ont eu lieu, à Kuala Lumpur, Jakarta, Manille, Bangkok, ou encore Taipei, avant de s’exporter au Moyen-Orient pour la première fois l’année dernière, où elle a rencontré un grand succès. 

Pour les organisateurs, il s’agit également de l’occasion de reprendre du plaisir à vendre des livres, dans une industrie qui, reconnaissons-le, ne se porte pas très bien.