Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Cannes : Deux nouveaux films dévoilés par la société saoudienne Ithra Film Production

Depuis le 6 juillet dernier et jusqu’au 17, Cannes est en effervescence ! A l’affiche : plus d’une vingtaine de films internationaux en compétition pour remporter un oscar. Et sur ce terrain, la scène cinématographique arabe a su se faire entendre ! Une réussite qui ne compte pas s’arrêter là puisque c’est au tour de la société saoudienne Ithra Film Production de dévoiler deux nouveaux projets pour compléter le palmarès.

Le Moyen-Orient, acteur phare du plus grand événement cinématographique !

Un héro d’Ashgar Farhadi, Ha’Berech de Nadav Lapid, Haut et fort de Nabil Ayouch ou encore The Sea Ahead de Ely Dagher … Autant de films du monde oriental qui ont su retentir lors de la compétition la plus importante de l’année pour les cinéphiles du monde entier. 

Avec des synopsis aux messages multiples, chacun de ces films a su prouver le talent arabe mais surtout l’engagement du Moyen-Orient dans l’art cinématographique, aujourd’hui connu et reconnu dans le monde entier. 

Un pari réussi pour les artistes arabes qui ne comptent pas s’arrêter là ! 

Deux nouveaux films saoudiens bientôt à l’affiche  

Encore une bonne nouvelle pour le cinéma oriental puisque ce sont deux nouveaux films venus tout droit d’Arabie Saoudite qui ont été annoncés au cours du rendez-vous cinéphile de l’année

“Nous sommes honorés d’annoncer nos deux prochains projets lors de l’un des plus prestigieux salons du cinéma au monde, dans le cadre du pavillon saoudien du Festival de Cannes. » déclare Majed Z. Samman, responsable des arts du spectacle et du cinéma chez Ithra.

L’Ithra, mieux connu sous le nom du King Abdulaziz Center for World Culture, a pour vocation de sensibiliser la population du Moyen-Orient et plus largement celle du monde entier sur  la connaissance, la créativité et l’engagement interculturel pour l’avenir du Royaume. 

C’est dans cette perspective que l’organisation a décidé, lors de sa participation au pavillon de la Commission saoudienne du film au 74e Festival de Cannes, d’annoncer la production de ses deux derniers films, Sea of Sands, du célèbre scénariste et producteur Mohamed Hefzy, et Valley Road, du cinéaste saoudien primé Khalid Fahad.

Ces deux chefs-d’œuvre du 7ème art arabe, programmés dans les salles pour 2023 s’inscrivent donc dans le cadre de l’engagement de l’Ithra pour encourager et à développer les talents dans les industries créatives du Royaume.

Une suite logique à la première sortie de l’organisation 

Ces films font suite à la sortie internationale brillamment réussie du premier film commandé par l’Ithra, « Joud« , décrit comme « une méditation non conventionnelle sur le cycle de la vie » et un « poème ancien pour les temps modernes« . 

Un film au scénario original puisqu’il utilise une structure narrative expérimentale dérivée d’une forme de poésie préislamique, la qasida, mais ne comporte aucun dialogue. Un pari réussi puisqu’il a su retentir dans plusieurs festivals internationaux.

De quoi nous mettre l’eau à la bouche !