Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Cannes : Les réalisateurs arabes à suivre au festival

C’est officiel ! Le Festival de Cannes qui se tiendra du 6 au 17 juillet prochain, a enfin dévoilé la liste des films qui feront partie de la sélection officielle de cette 74e édition.  Kawa vous dresse la liste des réalisateurs arabes qui seront fièrement présents pour présenter leurs chefs-d'œuvre du 7e art ! De quoi faire saliver les cinéphiles du monde entier. 

On connaît enfin la liste des films en compétition pour l’un des festivals les plus prestigieux dans le monde du cinéma ! Elle a été annoncée ce jeudi 3 juin, au cours d’une conférence de presse. Une sélection très internationale de 24 films parmi lesquels on retrouvera fièrement 3 réalisateurs arabes impliqués pour rendre honneur au 7e art oriental

Un héro, d’Ashgar Farhadi

Sa date de sortie n’est pas encore connue et pourtant, ce film fait déjà écho auprès de tous les cinéphiles !

Après Everybody Knows, son film avec Penélope Cruz et Javier Bardem qui avait déjà fait l’ouverture du festival de Cannes il y a 3 ans, le scénariste et réalisateur Iranien Asghar Farhadi est de retour

Dans son nouveau long-métrage, il met en scène l’histoire de Rahim, un homme en prison à cause d’une dette qu’il n’a pas pu rembourser. Lors d’une permission, il tente de convaincre son créancier de retirer la plainte mais les choses ne vont pas se passer comme prévu. 

Ha’Berech de Nadav Lapid

C’est déjà le quatrième long-métrage de ce réalisateur israélien, membre du jury de la Semaine Critique lors du Festival de Cannes 2016.

Ce film, traduit par le genou d’Ahed, retracera la trajectoire d’un cinéaste, seul dans le désert, qui se jette dans deux combats voués à l’échec: l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère.

La date officielle n’étant pas encore sortie, il faudra être encore un peu patient pour découvrir ce film assez sombre et personnel.

Haut et fort de Nabil Ayouch

Après Les Chevaux de Dieu sélectionné dans la catégorie Un Certain Regard en 2021, Much Loved dans La Quinzaine des réalisateurs en 2015, et Adam en 2019, Nabil Ayouch, le réalisateur franco marocain, aura une nouvelle chance de repartir avec une récompense de la Croisette

Cette fois, il revient avec Haut et Fort, un film qui raconte l’histoire d’un ancien rappeur engagé dans un centre culturel d’un quartier populaire de Casablanca. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip hop.

Le programme complet à découvrir ici https://www.festival-cannes.com/fr/