Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Ce monstre géant terrorisait les mers, on l’a retrouvé au Maroc !

Une équipe de paléontologues a découvert les restes d'un mosasaure géant au Maroc : il s'agit de Thalassotitan atrox, un prédateur qui terrorisait les mers.

Thalassotitan atrox, un nom qui en dit déjà long. Des restes fossiles de ce prédateur géant des mers ont été découverts dans le bassin minier d’Oulad Abdoun, dans la province de Khouribga, au Maroc. Les fouilles ont été menées par le Dr Nick Longrich, paléontologue de l’université de Bath, qui, grâce à cette découverte exceptionnelle, est désormais en mesure de nous en dire long sur l’un des prédateurs aquatiques les plus féroces et les plus imposants qui soient. Un animal qui terrorisait les mers des millions d’années avant les orques et les requins blancs.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par yuri (@urielpeguerra)

Les restes d’un mosasaure géant au Maroc, la découverte

La transition entre le Crétacé et le Paléogène a été caractérisée par de nombreuses extinctions massives, tant dans les écosystèmes terrestres que marins. Et c’est précisément sur ces derniers que l’on dispose de moins d’informations, par rapport à celles collectées et étudiées sur les vertébrés terrestres. Dans ce contexte, la découverte du Dr Nick Longrich et de son équipe de paléontologues est d’une grande importance : les restes de Thalassotitan atrox trouvés dans le bassin minier d’Oulad Abdoun à Khouribga, au Maroc, nous offrent pour la première fois un aperçu de la façon dont les mosasaures ont évolué pour devenir le parfait prédateur marin.

Le Thalassotitan atrox est une nouvelle espèce de mosasaure, dont les traces ou les restes n’ont pu être admirés et étudiés de près jusqu’à présent. Au plus fort du dernier Crétacé, cette créature a atteint une conformation et une taille qui en font à toutes fins utiles l’un des prédateurs les plus violents et les plus terrifiants que les mers terrestres aient jamais accueillis. La dernière étape de l’évolution des mosasaures, qui dominaient les eaux il y a 66 millions d’années.