Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Cette tablette de l’Egypte antique rassurera les dyslexiques

Rédigée par un jeune serviteur appelé Iny-su, cette tablette égyptienne conservée au Metropolitan Museum of Art de New York nous rappelle que de tout temps et malgré les milliards d’années qui nous séparent, les exercices d'écriture n'étaient pas choses faciles dans l’apprentissage des élèves. 

Voilà de quoi rassurer toutes les personnes encore douteuses sur l’orthographe de certains mots. En effet, ce trésor insolite, datant de plus de 4 000 ans, nous permet de prendre un peu de recul sur l’apparent déclin de notre civilisation

Produite entre 1981 et 1802 avant Jésus-Christ, la tablette nous explique les exercices auxquels les jeunes scribes étaient soumis. Criblée de fautes, elle affiche encore distinctement le trait correcteur rouge du professeur. 

Selon l’égyptologue Hayes, cette pierre, enduite de gesso, une sous-couche traditionnelle qui en uniformise la surface, a été réalisé par un jeune homme nommé Iny-su, fils de Sekhsekh, (serviteur du domaine) et évoque la livraison de diverses parties d’un navire. 

Mais ce souvenir historique n’est pas le seul au sein du musée et une autre planche, datant de 2030 avant Jésus-Christ, expose aussi les hiéroglyphes mal formés et à l’espacement irrégulier d’un autre jeune scribe de l’Egypte antique.