Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Chine/Arabie saoudite : succès d’une mission conjointe sur la lune

La mission doit mener des observations et prélever des données sur la lune © SPA

La mission doit mener des observations et prélever des données sur la lune © SPA

Les premières images du satellite envoyés conjointement sur la Lune par la Chine et l’Arabie saoudite nous sont parvenues jeudi 14 juin. Le succès de cette mission spatiale bilatérale est le résultat d’une coopération d’importance majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient et du continent eurasiatique.

Le voyage de la sonde lunaire Chang’e-4 aura duré plus de 20 jours. Equipée d’une caméra optique mise au point par des ingénieurs de la Cité du Roi Abdulaziz pour la Science et la Technologie (KACST), la sonde a tourné autour de la Lune dès le 28 mai avant de se poser, sur la face cachée de l’astre, afin de prendre des clichés, mener des observations et prélever des données.

14 accords de coopération spatiale

Ce projet est le résultat d’une entente conclue entre les chefs d’Etat des deux pays lors de la visite du roi Salman ben Abdulaziz al-Saoud à Beijing en mars 2017. Les deux pays avaient alors signé 14 accords de coopération sur différents projets liés à l’aérospatial, mais aussi aux capacités de production et à la coopération en matière d’investissement d’une valeur d’environ 65 milliards de dollars. Le mémorandum sur la mission spatiale, en particulier, prévoyait la construction d’un micro-satellite optique par les ingénieurs en aérospatial saoudiens ainsi que le partage des données scientifiques récoltées.

Les deux pays sont en étroite coopération sur de nombreux projets, notamment liés aux secteurs industriels et productifs, des infrastructures, des ports, de l’énergie et des investissements. La Chine considère l’Arabie saoudite comme un partenaire majeur dans la région du Moyen-Orient, et voit en elle le moyen d’établir une passerelle avec les autres pays du monde arabe. La Chine espère ainsi pouvoir collaborer avec les pays du Golfe sur l’organisation du Forum de Coopération entre la Chine et les Etats arabes prévu en juillet.

Le Moyen-Orient : un maillon indispensable pour la Chine

L’Arabie saoudite représente également un partenaire de premier plan pour la Chine dans la mise en œuvre de son « Initiative Route et Ceinture », un immense projet de construction d’un réseau ferroviaire pour connecter toute l’Eurasie qui s’esquisse sur les anciennes routes de la soi. L’initiative portée par la Chine, vise à promouvoir la coopération entre tous les acteurs du continent. Elle concerne plus de 68 pays, 4,4 milliards de personnes et représente 62% du PIB mondial.

Les pays du Moyen-Orient apparaissent comme une maillon indispensable à la mise en œuvre de ce projet pharaonique et les partenariats avec le royaume saoudien, censés créer un premier contact avec la région, semblent pour l’instant bien fonctionner, comme l’atteste la réussite de la mission spatiale.