Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Comédie : Quatre humoristes à suivre au Moyen-Orient

Omar Hussein © Fahad Shamsheer

Omar Hussein © Fahad Shamsheer

Ces dernières années, humoristes 2.0 et stand-uppers ont le vent en poupe au Moyen-Orient. S’ils abordent dans leurs sketchs les petits tracas du quotidien, les problèmes sociaux et parfois même la censure… Qui sont ceux et celles qui sont passés maîtres(ses) du rire dans la région MENA ? Zoom sur quatre d’entre eux.

Omar Hussein, le téméraire (Arabie saoudite)

“Si tu veux dire la vérité au gens, commence par les faire rire”, une maxime d’Oscar Wild que semble avoir parfaitement assimilé Omar Hussein. Ce youtubeur très populaire en Arabie Saoudite, doit sa notoriété à son émission @3al6ayer (“ à la va-vite”) créé en 2010 sur Youtube, qui totalise plus de 60 millions de vues. Souvent décrit comme le plus téméraire des youtubeurs saoudiens, Omar Hussein n’hésite pas à travers ses sketchs de format court, à évoquer des sujets sensibles : les femmes, le racisme ou encore la religion.
Mêlant tantôt comique de situation tantôt comique de répétition, Omar Hussein, soutenu par la plateforme Uturn Entertainment, fait partie de ces youtubeurs qui amusent leurs fans en tournant en dérision les traditions locales.

Source : Youtube / Les Observateurs France 24

Rajae Qawas, l’observateur (Jordanie)

Originaire de la Jordanie, Rajae Qawas appartient à cette génération de comiques qui savent rire d’eux-mêmes. Sa minceur, la façon dont les personnes le voit, Rajae en a fait un leitmotiv comique. Outre, l’auto-dérision, le stand-upper, habitué des scènes au Moyen-Orient, se moque également des relations homme-femme dans la région et tourne en dérision certaines des plus grandes inventions High-Tech du monde. L’observation, c’est son truc : tous ses “shows” sont pensés pour faire réfléchir son public sur des sujets sérieux sur un ton humoristique. Sa franchise a conquis les foules, son humour remplit les salles.

Bader Saleh, le plus médiatisé (Arabie saoudite)

Bader Saleh est une autre figure en vogue du web saoudien. Avec son show EyShelly sur Youtube, le comédien brocarde chaque mois des vidéos amateurs de ses compatriotes mises en ligne sur le site d’hébergement de vidéos. En deux minutes, l’humoriste plonge ses spectateurs dans une sorte de défouloir où chaque détail de la vidéo est tourné en ridicule : la voix du protagoniste, la qualité de la vidéo, le sujet sur lequel il s’extasie… Si sa palette de thèmes très variée a d’abord séduit plus de 3 millions de fans sur internet, le plus grand groupe de télévision du Moyen-Orient, MBC, conquis à son tour, l’a choisi pour animer une émission en prime-time diffusée sur leur chaîne dans le programme “Al-Laila maa Bader”. Bader Saleh apparaît résolument comme ces youtubeurs qui voient en la plateforme un îlot de liberté.

Amy Roko, la reine des réseaux sociaux (Arabie saoudite)

Elle, c’est Amy Roko. Derrière son niqab et ce pseudonyme se cache une comédienne saoudienne qui est tombée dans la marmitte de l’humour un peu par hasard. Au départ, Amy Roko est une Vineuse qui fait des vidéos pour faire rire ses amis. Mais le succès est tel qu’aujourd’hui ses minis sketchs humoristiques qu’elle poste sur Instagram sont suivis par 1,3 millions d’abonnés. Avec une pointe d’humour qu’elle maîtrise parfaitement, elle s’inspire de son quotidien pour pointer avec finesse les interdits présents dans la société saoudienne. Plus que de simples vidéos de divertissement, Amy Roko a créé tout une plateforme de liberté pour ses fans, qui n’hésitent pas à commenter ses vidéos et donner leur point de vue.

View this post on Instagram

Amy Roko the musical. #music

A post shared by Amy Roko (@amyroko) on