Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Connecter l’Europe à l’Afrique, un projet innovant orchestré par Telecom Egypt

En 1854, Telecom Egypte inaugurait la première ligne télégraphique reliant le Caire et Alexandrie. Aujourd’hui, les projets s'internationalisent pour l’industrie de télécommunication égyptienne et c’est désormais l’Afrique toute entière qu’elle compte connecter à l’Europe. Un projet ambitieux qui devrait voir le jour dès 2023. 

L’entreprise publique Telecom Egypt est considérée comme la compagnie historique de la téléphonie et de l’internet fixes en Egypte. Depuis 2018, des projets de grande ampleur ne cessent d’être annoncés par cette dernière afin de faire de l’Egypte, un pays connecté et ouvert sur le monde

Un nouveau projet qui rétablit la connexion entre deux continents 

Début mars, l’opérateur a dévoilé son nouveau projet: connecter l’Afrique à l’Europe. Baptisé HARP (Hybrid African Ring Path), ce nouveau réseau, opérationnel en 2023, connectera les pays des côtes est et ouest du continent, depuis l’Afrique du Sud jusqu’à l’Egypte avec des points d’atterrissement au Portugal, en France et en Italie.

Selon le directeur général de Telecom Egypt, Adel Hamed, ce nouveau système « fournira des services de connectivité transparents au continent africain en intégrant les projets actuels et prévus de Telecom Egypt pour offrir des solutions de connectivité de bout en bout. HARP permettra aux projets de Telecom Egypt d’établir des points de présence d’accès libre dans diverses nouvelles zones en Afrique et en Europe pour servir ses clients d’entreprise et de gros ».

La fibre optique comme moyen de réussite 

Pour réussir ce pari assez fou, la compagnie se sert d’un nouveau système hybride de fibre optique, mêlant à la fois l’infrastructure sous-marine et les bâtiments terrestres de l’entreprise. 

Ce nouveau réseau viendra alors renforcer davantage l’ensemble de moyens technologiques déjà acquis par l’entreprise et soutiendra son projet d’expansion africaine et internationale, au moment où plusieurs pays d’Afrique expriment leur besoin en connectivité afin de soutenir leur transformation numérique.

Des investissements récurrents pour démultiplier la connectivité du continent 

Depuis 2018 déjà, la société multiplie les investissements dans le domaine de la connectivité à haut débit par fibre optique terrestre et sous-marine aux côtés de partenaires internationaux ou en solitaire. 

Afin de mener à bien tous ses projets, la compagnie développe et solidifie des partenariats stratégiques dans et au-delà des frontières du continent. On peut alors parler de la liaison par fibre optique de Cape Town au Caire en partenariat avec Liquid Telecom, de l’acquisition du MENA Submarine Cable System d’Orascom Investment Holding ou encore du déploiement du système 2Africa aux côtés de Facebook.