Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Covid-19 : L’Egypte pleure l’actrice Ragaa el-Gedawy

La star du cinéma égyptien s’est éteinte en ce mois de juillet à l’âge de 85 ans, des suites du Covid-19. Elle venait de tourner une télésérie au mois de mai.

Si elle n’occupait que rarement les premiers rôles des films dans lesquels elle jouait, Ragaa el-Gedawy n’en demeure pas moins une véritable star du grand et du petit écran en Egypte. Très aimée de ses concitoyens, elle a, pendant près de 60 ans et quelque 300 rôles, fait rayonner de son sourire et de sa grâce, le cinéma égyptien, de son âge d’or en 1950 jusqu’à nos jours.

Née en 1934 d’un père avocat qui divorcera sa mère peu de temps après, elle a grandi au Caire, avec sa soeur, toutes deux élevées par leur tante, la célèbre danseuse du ventre Tahia Carioca. Son éducation effectuée dans des instituts privés font d’elle une polyglotte maîtrisant le français, l’anglais et l’italien. Elle commence sa carrière par des petits boulots de traduction avant de remporter en 58 un concours de beauté qui lui ouvre les portes du showbiz.

 

 

Un rayonnement international

Dès lors s’enchaînent des rôles plus prestigieux les uns que les autres, à commencer par L’Appel du Courlis, qui constituera la candidature égyptienne aux Academy Awards cette année là. On la retrouve quelques années plus tard, en 1960, dans le film Une rumeur d’amour, après un bref passage en Europe, en France notamment, où elle s’essaie au mannequinat.

 

Un retour en force

Ce n’est que bien plus tard, dans les années 90, après son mariage avec un footballeur égyptien, que sa carrière connaîtra un second souffle grâce au théâtre. Aux côtés d’Adel Imam, un acteur comique cher à l’Egypte, elle retrouve le chemin des planches à plusieurs reprises.

Elle laisse derrière elle le souvenir d’une professionnelle humble et acharnée, qui n’hésitait pas à empiler les projets au sein d’une même année. Le tout dernier, une télésérie intitulée Le jeu de l’oubli a été tourné au mois de mai, juste avant que la star n’annonce qu’elle avait été testée positive au nouveau coronavirus qui frappe le monde depuis maintenant plusieurs mois. Coup dur pour tous les fans de cette légende du cinéma égyptien,à commencer par l’acteur belge Jean-Claude Van Damme qui a tenu à exprimer sa tristesse sur les réseaux sociaux…