Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Des collections d’art du Moyen-Orient pour naviguer virtuellement depuis l’enfermement

Avec les musées des différents continents fermés au public à cause du coronavirus, les portes de la sphère virtuelle se sont (encore plus) ouvertes, la réalité virtuelle et la numérisation se popularisant parmi les musées qui s'adaptent à des mois d'événements et d'expositions annulés. Voici quelques galeries qui présentent des collections précieuses du Moyen-Orient sur la sphère virtuelle, que vous pouvez visiter librement depuis votre lieu de confinement.

La Fondation d’art de Dalloul (Beyrouth)

En tant que plus grande archive et collection d’art arabe, son ambitieux nouveau site web a été lancé quelques jours seulement après les premiers cas confirmés de coronavirus au Liban, présentant plus de 3 000 œuvres d’art. Les recherches de la fondation ont également été numérisées, les artistes organisées par ordre alphabétique, exposant leurs œuvres, une biographie, un compte rendu des expositions passées et, souvent, un contenu vidéo exclusif en cours de réalisation. La réalité virtuelle et la fonction de “visite” ont été annoncées pour un avenir proche.

Consultez la collection numérique ici.

Alserkal Avenue (Dubaï)

Plus de 15 galeries et 80 œuvres d’artistes sont désormais accessibles grâce à ce système de visualisation à 360 degrés en VR. Des boutons conviviaux vous permettront de vous déplacer et un ruban numérique pratique vous permettra de mesurer les œuvres, y compris les sculptures imposantes, pour vous aider à comprendre l’échelle de chaque pièce.

Consultez la visite virtuelle ici.

Arab World Institute (Paris)

Le hasard fait parfois bien les choses, si l’on peut dire. Juste à temps pour les fermetures mondiales, ce centre culturel grandiose sur la civilisation arabe a lancé un accès à 120 000 objets, des œuvres d’art visuel aux documents audio et vidéo. La vaste sélection de ressources est facilement consultable, car elles sont stratégiquement regroupées en fonction de leur contenu : de la langue arabe à la calligraphie, en passant par les traditions culinaires et les oeuvres musicales.

Consultez le portail ici.

The Rijksmuseum (Amsterdam)

Leur visite en réalité virtuelle est remplie de précieuses œuvres d’art de toutes les régions et de toutes les époques, et leurs collections du Moyen-Orient sont abondantes et de haute résolution. En outre, les œuvres d’art peuvent être téléchargées et même intégrées dans une collection « studio » personnalisée composée des œuvres préférées de chacun.

Consultez la visite virtuelle ici.

 

Selon Google, les recherches pour le terme « visite virtuelle » ont été multipliées par sept entre février et mars, passant de 1 300 à près de 10 000, une corrélation directe avec la décision prise à cette époque, par les gouvernements du monde entier, de commencer à interdire les activités non essentielles. La poussée accélérée vers la numérisation et la réalité virtuelle nous permet cependant de visiter plus de musées qu’auparavant, bien au-delà de cette sélection KAWA.