Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Dolores Al Shelleh, la première femme jordanienne à gravir l’Everest

Dolores Al Shelleh est moitié jordanienne, moitié serbe, et résidente Dubaïote. Récemment, elle est devenue la première femme de Jordanie à avoir accompli l’ascencion de l’Everest, et la deuxième femme arabe à l’avoir tenté depuis le col septentrional, réputé comme étant le plus difficile.

Dolores Al Shelleh, alpiniste confirmée -elle avait déjà accompli différentes ascencions, dont celles du Kilimandjaro et de l’Elbrus-, vient d’entrer dans l’histoire de sa discipline en devenant la première jordanienne à gravir le plus haut sommet de monde, la première arabe depuis le versant Nord, plus ardu, et qui requiert une technique de grimpe plus pointue dans des conditions atmosphériques et climatiques désavantageuses. 

Des valeurs à défendre

 

Son ascencion, elle l’associe à des messages forts. D’abord, celui de l’écologie. Sponsorisée par The Sustainable City, la première communauté à consommation énergétique nette zéro du Moyen-Orient, située à Dubaï, elle promeut des pratiques plus responsables et l’utilisation d’énergies renouvables, ainsi que les modes de vie sains en adéquation avec la nature. 

 

 

Une source d’inspiration

 

Ensuite, la jordanienne espère “devenir une inspiration pour d’autres arabes, en particulier des femmes, à tenter l’aventure, se surpasser, et rallier à ces nobles causes qui sont chères à nos communautés”.

 

Rappelons que la démarche s’accompagne d’un véritable bagage de risques en tout genres. Cette année seulement, pas moins de 10 alpinistes auraient perdu la vie en tentant de gravir l’Everest. Raison de plus pour envoyer nos félicitations à Dolores al Shelleh.