fbpx

Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Elephant Rock : le rocher trompe l’oeil

Parmi les très nombreuses formations rocheuses qui agrémentent le paysage d’AlUla, se découpent des formes plus farfelues les unes que les autres. Tributaires de l’imagination de l’observateur apparaissent ici une main, là un lion, partout des visages, émergeants de la roche, fantômes emmurés des civilisations qui se sont succédé en ces lieux.

Mais de toutes, il en est une qui ne laisse aucune place à l’imagination. Jebel Al Fil, ou Elephant Rock, ainsi nommée pour sa ressemblance frappante avec le pachyderme aux défenses d’ivoire, est indéniablement l’un des joyeux d’AlUla.

Un éléphant dans la roche

Baigné de soleil la journée, son imposante forme dorée permet presque d’entendre le barrissement de l’animal. On jurerait que c’est son ombre gigantesque qui apeure et excite les chevaux que l’on voit trotter aux alentours. Au crépuscule, il revêt son costume ocre, aidé par les chandelles et les bougies des espaces de détente disposés tout autour pour accueillir des touristes venus en nombre.

Vue du ciel de Jebel Al Fil

Dans cette tapisserie naturelle en perpétuel mouvement, les tons changent à une vitesse folle, prenant de cours les photographes et autres modèles Instagram venus capturer la magie du lieu.

Photographes et cracheurs de feu

Très vite, trop vite, il fait nuit noire et la visite s’achève, presque aussi subitement que disparaissent les rires des enfants qui jouent dans le sable en mimant la trompe de l’animal de roche. Un dernier coup d’œil sur les cracheurs de feu, et sur la lune, quasiment pleine, qui, malgré toute l’installation technique, reste la principale source de lumière, et nous poursuivons notre route…