Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Ils descendent de la montagne à cheval  

Il fait frais ce matin, alors que nous partons à la découverte des arts rupestres de la vallée d’AlUla. Bien connue pour avoir abrité les civilisations nabatéennes, lahyanites, et dadanites, auxquelles nous devons des vestiges sensationnels tels que Madain Saleh ou Ekma, la vallée abrite de très nombreux sites renfermant des inscriptions millénaires.

Dans ces véritables bibliothèques à ciel ouvert, terrain de jeu favoris des archéologues, linguistes, anthropologues et autres sociologues, nous résistons à la morsure du vent glacé sur nos visages, et partons à la découverte de ces signes, prémices de l’alphabet arabe et journaux intimes de nos prédécesseurs, plus de 3000 ans après leur ère.

Un journal intime vieux de 3000 ans

Comme pour saluer cette plongée dans les profondeurs de la mémoire humaine, nous utiliserons des moyens de transport ancestraux. Exit notre SUV blanc climatisé, c’est à dos de cheval et de chameau que nous effectuerons ce trail éducatif. Une rapide prise de connaissance avec nos fières montures et nous voilà partis, chevauchant à la manière des premières caravanes à avoir apprivoisé ces lieux. Ce twitter de roche, qui a servi entre l’époque des premiers rois de la région, jusqu’après l’apparition de l’Islam, renferme plusieurs centaines d’inscriptions aujourd’hui traduites, qui nous permettent de connaître les mœurs, les coutumes, les régimes alimentaires, ou encore les conflits des peuples qui, jadis, peuplèrent ces lieux.

A mesure que la journée avance et que le soleil reprend ses droits, la notion du temps nous échappe. Sur les murs se succèdent dessins et récits, gravés à même la roche pour assurer à leurs auteurs la vie éternelle. Déjà, l’immersion dans le passé prend fin, et les sédiments doivent cesser de nous narrer l’histoire d’AlUla et de ses habitants. C’est donc à leurs héritiers de prendre le relais, et de nous faire découvrir une région qui renferme encore bien des surprises.