Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Une tyrolienne traverse le ciel

On n’a pas crié Géronimo. Mais il s’en est fallu de peu. Pour notre dernier stop avant de refaire nos valises et de revenir à l’hiver européen, nos guides dévoilent leur jeu. Atout caché dans la manche d’AlUla, une gigantesque tyrolienne installée au plus haut sommet d’une des hautes montagnes de la vallée.

Là-haut, le cadre est tout autre. Le sable a laissé la place à une roche volcanique extrêmement sombre, presque noire. Les véhicules, pourtant étudiés pour avaler les aspérités de la route, sont bringuebalants, à mesure que l’on s’approche du site. Au bord du gouffre, quelques touristes et deux responsables s’agglutinent autour d’une structure semblable à celle d’un treuil, d’où jaillissent en hurlant des silhouettes allongées, qui filent à travers le ciel d’AlUla.

“Garder le paysage intact”

L’initiative émane de la RCU (Royal Commission for AlUla), qui a contacté The Warrior Group, spécialiste des expériences à sensations fortes basé à Dubaï, pour venir installer cette tyrolienne démesurée. Dans un bref échange avec William, en charge de l’installation, on apprend que le principal challenge aura été “de ne surtout pas chambouler l’environnement, et de garder le paysage aussi inchangé que possible”.

On comprend pourquoi, en savourant la vue en altitude. A mesure que l’on s’équipe monte l’adrénaline, et l’on a du mal à suivre les instructions de sécurité et de positionnement baragouinées dans un anglais à fort accent gallois, trop occupés à penser au 40 secondes de vol plané qui nous attendent. 3, 2, 1… Départ ! Et, si vite, arrivée. Un seul mot : époustouflant.