Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Egypte : au Caire, Uber lance un système de minibus pour fluidifier le trafic

Egypte : au Caire, Uber lance un système de minibus pour fluidifier le trafic

Egypte : au Caire, Uber lance un système de minibus pour fluidifier le trafic

Trafic surchargé, pollution importante… Au Caire, le covoiturage est devenu nécessaire. Le 4 décembre dernier, UBER a lancé un service de minibus dans la capitale Égyptienne espérant donner envie aux locaux de troquer leur voiture personnelle pour des transports en commun.

Rouler plus sûr, rouler plus responsable. Tel pourrait être le credo d’Uber, qui a lancé le 4 décembre dernier un nouveau système de minibus au Caire,  ville réputée pour son un paysage urbain encombré de manière chronique et entaché de pollution. Le service Uber qui a déjà investi 100 millions de dollars dans un centre de support client du Caire, basé au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, entend bien donner envie à des millions d’Egyptiens de troquer leur voiture personnelle au profit du covoiturage.

Des minibus plus sûrs et plus responsables

Très populaires en Égypte, de nombreux minibus sillonnent déjà les routes de la capitale, mais sont souvent bondés, et roulent parfois à une vitesse excessive, ne respectant pas toujours la sécurité des passagers. Avec sa nouvelle offre, Uber espère ainsi conquérir les Égyptiens au moyen de bus sécurisés et à tarifs abordables.

L’annonce, bien accueillie par les autorités locales, donne par ailleurs des idées à Careem, concurrent direct d’Uber au Moyen-Orient. L’entreprise de VTC a ainsi annoncé vouloir lancer dans la capitale égyptienne un service de minibus similaire.