Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Égypte : les trésors de la nécropole de Saqqarah

Crédits : Khaled Desouki / AFP

Le ministère égyptien du Tourisme et des antiquités vient de dévoiler au public les différentes trouvailles effectuées par les équipes archéologiques qui sillonnent les différents sites de la nécropole de Saqqarah, qui n’a indéniablement pas fini de révéler tous ses secrets.

Certains objets dormaient là depuis plus de 3 millénaires. C’est dire si le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités ne mâche pas ses mots lorsqu’il qualifie ses derniers éléments présentés de découvertes “majeures”. En effet, parmi les trésors archéologiques qui ont été présentés au public ce weekend, on retrouve par exemple une cinquantaine de sarcophages du Nouvel Empire, vieux de plus de 3.000 ans.

Bousculer les acquis

Si, selon l’archéologue star en charge des fouilles de la zone Zari Hawass, la grande majorité reste à explorer, il s’agit néanmoins là de découvertes en mesure de chambouler toute la connaissance que nous avons, ou pensions avoir, du passé de la nécropole. Effectuées près de la pyramide du roi Téti, premier pharaon de la VIe dynastie de l’Ancien Empire, ces trouvailles “réécrivent l’histoire de Saqqarah”.

Bilan des trouvailles

Au total, ce sont 22 puits funéraires qui ont été découverts, parmi lesquels la dernière demeure de la reine Naert, épouse du Roi Téti. En bois ou en pierre, de nombreux sarcophages ont été exhumés, notamment celui d’un soldat accompagné de son arme, une hache de guerre.

Dans son communiqué, Zari Hawass dresse un rapide inventaire des autres objets trouvés : « un papyrus d’environ 5 m de long contenant le chapitre 17 du livre des morts (…) des masques, des embarcations en bois, des jeux auxquels jouaient les anciens Egyptiens ». Toujours selon l’archéologue, il s’agit là d’une “découverte rare car la plupart des pièces retrouvées datent du Nouvel Empire, là où Saqqarah remonte habituellement plutôt à l’an 500 avant J.-C”.