Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

En Jordanie, les dattes ne connaissent pas la crise

Dans le royaume de Jordanie, la culture de la datte est plus qu’une tradition, c’est un business à part entière, qui vient justement de passer la barre des 500 millions de dollars investis. Zoom sur un fruit de première importance pour la région.

La variété locale s’appelle Medjool et on se l’arrache sur tous les marchés et dans tous les primeurs du monde. Gourmande et charnue, elle est cultivée en Jordanie, en Palestine, ou dans les régions voisines, et attire de plus en plus l’attention des investisseurs, et est devenue un véritable produit stratégique national.

Un enjeu économique important

Une aubaine pour les pays et leurs populations, qui voient en l’export de dattes de véritables opportunités économiques. La France, à elle seule, en importe plusieurs milliers de tonnes par an, selon l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture… Ainsi, au Moyen-Orient, on mise gros sur la culture de celle-ci.

En Jordanie par exemple, la culture de la datte s’étend sur plus de 8600 hectares (pour environ 550 000 palmiers dattiers) et emploie quelque 8 000 personnes. Un pan de l’économie non-négligeable donc, et soucieux de l’emploi des femmes qui plus est, ces dernières ne représentant pas moins de 35 % des salariés du secteur. Par ailleurs, sa période de culture et de récolte diffère de celle des dattes des pays du Golfe arabique, ce qui permet aux travailleurs saisonniers de trouver des emplois sur de plus longues périodes.

Des vertus et des spécificités particulières

Outre sa texture et son goût uniques, la datte Medjool doit son succès à différentes propriétés très prisées des consommateurs. D’abord, elle est plus facile à digérer que ses cousines. Ensuite, elle ne contient pas de disaccharide (type de sucre) et n’augmente donc pas de manière trop prononcée le taux de glycémie. Enfin, à l’inverse, elle regorge de nutriments bons pour la santé tels que le potassium, le phosphore, le magnésium, les vitamines, et le manganèse. Indéniablement, la datte medjool a de beaux jours devant elle…