Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

En Palestine, une statue de 4500 ans découverte par un fermier

Dans le sud de la bande de Gaza, au bord de la mer méditerranée, un fermier palestinien a déterré ce qui semble être une statue de la déesse Anat, divinité cananéenne, cette civilisation datant de l’âge de Bronze, issue de la région du Levant. Une découverte historique et importante pour les archéologues palestiniens, qui souligne une fois de plus la richesse culturelle du pays.

Une découverte hasardeuse

Dans le Khan Younes, au sud de la bande de Gaza, le fermier Nidal Abu Eid a fait l’étrange découverte d’une statue à l’effigie d’une femme ornée d’une couronne en forme de serpent. « Nous l’avons trouvé par hasard ! Nous avons rapidement réalisé qu’il s’agissait d’un objet précieux, mais nous ne savions pas qu’elle avait une si grande valeur archéologique », a-t-il déclaré au micro de la BBC.
Et pour cause, la statue en calcaire de 22 cm qu’il a déterrée représente, pour les archéologues de la région, un élément clé de l’histoire antique du pays !

Après cette découverte, Nidal Abu Eid décide de faire expertiser la statue auprès d’archéologues qui sont formels : il s’agit d’une représentation de la déesse Anat, divinité cananéenne datant d’environ 4500 ans, qui représente la beauté, l’amour et la guerre dans la mythologie antique de cette civilisation. 

Pour le ministère du tourisme et des antiquités de Gaza, cette découverte est le signe de l’importante richesse archéologique et culturelle de Gaza, et de la Palestine tout entière, où les civilisations se sont installées et côtoyées depuis plusieurs millénaires.