The new digital and social media to discover Arabia and the Middle East. Offbeat. Innovative.

Comment les chrétiens du monde arabe fêtent Noël

On a tendance à l’oublier, mais Noël est également célébré dans le monde arabe où la Nativité rime avec famille et ripaille pour les communautés chrétienne du Proche et Moyen-Orient. KAWA vous propose une plongée dans les festivités chrétiennes de la région.

En Egypte, 43 jours de régime végan

L’Égypte abrite la plus grande communauté chrétienne du monde arabe avec quelque 10 millions de fidèles. La plupart d’entre eux sont d’obédience orthodoxes coptes et célèbrent la naissance de Jésus-Christ le 7 janvier.

Durant les 43 jours qui précèdent cette date, les Coptes observent un régime végétalien strict. La veille du Noël copte, il est de coutume de festoyer autour d’un fattah, une spécialité millénaire à base riz, de pain, de viande d’agneau bouillie, le tout agrémenté d’une vinaigrette à l’ail et au vinaigre. La molokhiyah – soupe de feuilles de corète – et des pâtisseries traditionnelles y sont également servies. Pour le dessert, le maamoul est un incontournable comme dans les autres pays arabes.

La Palestine, berceau du christianisme

Terre de naissance de Jésus-Christ, Bethléem regroupe quatre grandes communautés de chrétiens : protestants, catholiques, Grecques orthodoxes et Arméniens orthodoxes. Les deux premières célèbrent Noël le 24 décembre autour de fastes dîners familiaux et notamment un plat typique – qedreh – de viande d’agneau, de pois chiches et de riz cuits dans un four à bois.

Le Grecques orthodoxes célèbrent la naissance du Christ, le 6 janvier quand les Arméniens orthodoxes, eux, fêtent la nativité le 17 janvier.

 

https://www.instagram.com/p/B6iKx6OJ1iu/?utm_source=ig_web_copy_link

Au Liban, guirlandes et dinde aux épices

Environ 45% de la population libanaise est d’obédience chrétienne. Au pays du cèdre, Noël est forcément une fête et il n’est pas rare d’y voir des chrétiens et des musulmans célébrer ensemble la nativité. Dans la capitale, Beyrouth, les rues se parent de sapins et de guirlandes lumineuses et les boutiques se mettent au diapason.

Noël est aussi présent dans les assiettes. Le 25 décembre, aux déjeuners – familiaux – il est commun de retrouver la fameuse dinde de Noël accompagnée de riz épicé et de noix frites.

 

A Damas (Syrie), un carnaval de Noël

Le conflit sanglant qui secoue la Syrie depuis désormais 8 ans n’a pas entamé les festivités de Noël. Le pays compte pas moins de 10% de chrétiens au sein de sa population.

Chaque année, Damas accueille d’ailleurs un grand carnaval de Noël réunissant les différentes communautés du pays. Chants, danses et performances artistiques animent la capitale qui voit d’ailleurs s’illuminer le plus grand sapin du pays.

En Iraq, une tradition unique

Depuis 2008, Noël est officiellement considéré comme un jour férié en Iraq où quelques 250 000 chrétiens résident. Le 24 décembre au soir, une cérémonie unique en son genre est organisée dans les cours de foyers chrétiens.

Les enfants y lisent l’histoire de la nativité telle que racontée dans la Bible à la lumière de bougies tenues par les autres membres de la famille. Une fois la lecture terminée, un feu est allumé dans un tas d’épines séchées et un psaume est récité. Dans la tradition chrétienne irakienne, le feu prédit l’avenir. Lorsqu’il s’éteint et que les épines sont réduites en cendre, les membres de la famille sautent trois fois sur le tas de cendre tout en formulant un voeu pour l’année à venir.