Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Griezmann signe à Al-Hilal !

En manque de considération dans son club du F.C. Barcelone, Antoine Griezmann traversait une période maigre avant l’arrêt complet de toutes les compétitions européennes suite à la pandémie de coronavirus. A 29 ans, l’attaquant Français n’a pas souhaité gamberger plus longtemps dans un club qui “ne l’apprécie pas à sa juste valeur” et il a pris la décision de changer d’air. Pour se relancer, il a choisi le club saoudien d’Al-Hilal !

“Nous avons investi 120 millions d’euros et nous n’en ressentons pas de bénéfice”. Tels ont été les mots, durs, âpres, de Roberto Fernández Bonillo, le directeur sportif barcelonais, en conférence de presse hier soir, dans les locaux du mythique Camp Nou. “Antoine Griezmann n’a tout simplement pas le rendement espéré, donc nous avons tout mis en oeuvre pour qu’il puisse se relancer ailleurs”.

 

Des soucis évidents d’intégration

Il est de notoriété publique que pour réussir à s’imposer au Barça, il faut avant tout conquérir le vestiaire. Ce que n’a pas réussi à accomplir le champion du monde de 29 ans. C’est un secret de polichinelle que l’entente entre lui et les cadres du club, Messi en tête de ligne, n’est pas optimale, et cela se ressent souvent sur le terrain. “Dès lors que les relations humaines impactent les résultats sportifs, il est nécessaire de mettre les choses à plat, ou, si cela est impossible, de changer d’air” a déclaré le principal intéressé, qui vit son échec barcelonais avec philosophie. “Si cela n’a pas fonctionné, c’est que le destin en a décidé autrement. Je reste fier de ce que j’ai accompli, et je compte bien revenir plus fort dans le futur”. Clin d’oeil à la direction du club qu’elle devra à nouveau compter en “Grizou” un adversaire redoutable dans les années à venir ?

 

View this post on Instagram

AG 🚀🚀

A post shared by Antoine Griezmann (@antogriezmann) on

Des rumeurs, et puis …

On l’avait annoncé au Real, en Angleterre, en Turquie et même en Chine, mais c’est avec le club phare du championnat Saoudien, Al-Hilal, que le Français a décidé de s’engager. S’il répète à qui veut l’entendre que son choix est avant tout sportif -il rejoindra notamment son compatriote Bafé Gomis-, la capacité d’Al-Hilal a s’affranchir du montant de la clause libératoire de l’attaquant a sans aucun doute pesé très lourd dans l’équation. Au même titre que l’on aimerait voir “Grizou” s’épanouir dans un club où il se sente bien, aussi loin soit son pays d’accueil, on souhaite par-dessus tout… un joyeux 1er avril à tous nos lecteurs !