Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Hajj : des flux maîtrisés et des mesures médicales à grande échelle

Le grand pèlerinage annuel des musulmans à La Mecque prend une teinte particulière cette année en raison du coronavirus. Alors que les premières vagues de pèlerins arrivent, en nombre limité, dans le royaume, les personnels soignants locaux sont sur le pied de guerre.

Les autorités saoudiennes ont confirmé que les visiteurs avaient commencé à affluer vers la ville sainte de La Mecque, comme l’a rapporté sur twitter la Saudi Press Agency, l’agence de presse nationale du pays. Cette année, ils sont évidemment en effectif plus que réduit. D’ordinaire, les chiffres avoisinent les 2,5 millions de visiteurs qui viennent participer à ce rituel de plusieurs jours, parmi lesquels on retrouve même des célébrités comme la rappeuse Diam’s ou le footballeur Mohamed Salah.

Il s’agit d’un événement incontournable tant pour son importance sur le plan spirituel que pour son importance économique (avec la Omrah, le “petit pèlerinage”, ils représentent un bénéfice de 12 millions de dollars, selon les chiffres avancés par le gouvernement) mais cette année, le gouvernement saoudien a annoncé qu’il comptait restreindre le pèlerinage à un simple millier de personnes, déjà présentes dans le royaume, une première dans l’histoire moderne. La presse, quant à elle, fait plutôt état de quelque 10 000 pèlerins. Des chiffres toujours dérisoires toutefois, si on les compare aux statistiques habituelles.

 

 

Des mesures médicales à la hauteur de l’enjeu

Premièrement, le ministère du hadj a assuré que seuls seraient autorisés sur place les personnels soignants et les agents de sécurité ayant déjà guéri du virus. Toujours est-il que l’Arabie saoudite a mis en place un dispositif d’envergure pour faire face à de potentielles conséquences. Ainsi, dans le pays, déjà l’un des plus frappés de la région, on retrouve aux alentours des villes saintes des hôpitaux de campagne, des cliniques temporaires, des ambulances, et des personnels soignants sur le pied de guerre.

Une attention toute particulière sera également apportée à la chaleur et des brumisateurs seront installés afin de prémunir les pèlerins des fortes températures qui peuvent survenir à cette période.

 

 

Tous les pèlerins recevront, dès leur arrivée sur place, un kit personnalisé comprenant un tapis de prière personnel, des vêtements, des pierres (pour les rituels), ainsi que des produits d’hygiène personnelle (rasoirs, etc.).

Enfin, des schéma de déplacement ont été pré-établis pour assurer une gestion des flux la plus optimale et sécurisée possible. Rappelons qu’à ce jour, l’Arabie saoudite compte plus de 266 000 cas confirmés, parmi lesquels plus 220 000 guérisons (soit 82,5 %). Le nombre de décès s’élève quant à lui actuellement à 2733.