Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

HUB – Lumière sur la nouvelle capitale administrative égyptienne

L’Egypte est en passe de construire une succursale à sa capitale du Caire. Afin d’endiguer le problème récurrent de surpopulation et de pollution, le pays travaille depuis près de 6 ans à la construction d’une nouvelle capitale administrative et économique. Un projet colossal, d’une valeur de 45 milliards d’euros. 

Le Caire aura bientôt une nouvelle petite sœur. Après les villes du 6 octobre, du Sheikh Zayed, ou d’El Shorouk, un autre mégaprojet urbain est en cours de construction à quelque 45 kilomètres à l’Est de la capitale égyptienne.

Face à une problématique récurrente de surpopulation, de densification accrue de la population, et de pollution, les autorités ont pris la décision en 2015 de faire migrer plusieurs éléments clés de la ville du Caire vers une nouvelle ville, une nouvelle capitale. 

L’Egypte, habituée des méga projets

Après le Canal de Suez, ou encore les grandes pyramides de Gizeh, ce n’est pas la construction d’une nouvelle capitale qui va faire peur à l’Egypte. Ainsi, six ans et 45 milliards d’euros d’investissements plus tard, la ville prend forme. Elle pourra bientôt accueillir plus de 6 millions d’habitants ainsi que les principaux organes du pouvoir local et les ambassades étrangères. Les premiers lieux de culte ont d’ores et déjà été inaugurés, et des projets urbains continuent de se développer tels que des gratte ciels, un parc ou encore un aéroport

Fait cocasse, malgré son état d’avancement poussé, la ville n’a toujours pas de nom. Une consultation en ligne a bien été lancée pour le choisir mais l’issue en reste inconnue. En tous cas, il s’agit là d’un investissement nécessaire pour décongestionner l’une des villes à la plus haute densité de population au monde… On espère qu’il produira l’effet escompté