Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

IMA : Le Musée d’Art National Palestinien s’invite à Paris

Depuis 2016, les donations effectuées au musée palestinien exilé sont stockées à l’Institut du Monde Arabe de Paris. Les oeuvres ont donc été rassemblées dans une exposition intitulée “Couleurs du monde”, qui a débuté le 15 septembre dernier et dure jusqu’au 20 décembre prochain.

L’institut du monde arabe, à Paris, héberge depuis 2016 les oeuvres d’art données au Musée d’Art National Palestinien, pour la bonne et simple raison que ce dernier n’est qu’un nom et ne dispose pas de ses propres murs. Ces quelque 400 oeuvres sont depuis la semaine dernière exposées à Paris, dans le cadre d’une exposition intitulée “Couleurs du monde”.

On y retrouve également les travaux du couple de photographes Henri Cartier-Bresson et Martine Franck, ainsi que de l’artiste de rue Jef Aerosol.

 

Une situation particulière

Ce principe de musée ad hoc n’est pas une première historique. En effet, on a déjà observé des pratiques semblables dans le passé, notamment en Afrique du Sud lors de l’apartheid, ou au Chili sous la dictature de Pinochet. L’espoir, porté par Jack Lang, directeur de l’IMA, et par l’ambassadeur de Palestine à l’UNESCO Elias Sanbar, est qu’un musée “en dur” puisse être, prochainement, construit à Jérusalem-Est…

Plus de détails à venir très prochainement, stay tuned !