Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Kelly Clarkson chante au monde entier en arabe

La chanteuse américaine Kelly Clarkson, gagnante d’un Grammy Award, n'a pas perdu de temps pendant le confinement. Elle est revenue en force avec cinq versions de son tout nouveau single "I Dare You". Chaque version est chantée dans une langue différente, mais avec un message commun d’empathie. Dans une version, elle a surpris ses fans du monde entier en chantant entièrement en arabe.

La version arabe, intitulée « Kantahadak« , met en scène la chanteuse maroco-canadienne Faouzia, 19 ans, qui chante avec puissance dans le dialecte marocain darija, aux côtés de l’arabe littéraire de Clarkson. Faouzia, une jeune chanteuse de talent, embrasse ses racines arabes avec une touche pop, et maîtrise parfaitement l’arabe, le français et l’anglais, ce qui lui a permis récemment de prendre d’assaut l’industrie de la musique. Le mélange de deux cultures s’écoule de façon étonnamment naturelle et harmonieuse dans ce morceau.

 

Le message de Clarkson inspiré par la pandémie ? « Je vous défie d’aimer au lieu de craindre, au lieu de haïr, au lieu de vous poser des questions sur quelque chose et de vous engager avec les gens – engagez-vous avec vous-même – à nouveau, et rappelez-vous que nous sommes tous une race humaine, même si nous venons de toutes les parties du monde et que nous avons des religions, des politiques, peu importe, en fin de compte nous sommes tous la même race humaine« .

Le clip, bien que très simple, complète l’essence multiculturelle et unificatrice et la dimension locale de la chanson avec des photos de familles aimantes de tous les coins du monde, affichées à travers une lentille teintée en rose.

Se rapprocher en période de séparation

Les quatre autres interprétations de « I Dare You » sont également des duos, chacun d’entre eux mettant en scène un chanteur originaire du pays représenté dans les paroles. L’auteur-compositeur-interprète Zaza été appelé pour la version française, Maya Buskila chante en hébreu, Blas Cantó en espagnol et enfin le duo électro pop Glasperlenspiel prend le micro pour la performance allemande.

 

« C’est à la fois mon projet préféré et le plus difficile sur lequel j’ai jamais travaillé », a annoncé Clarkson à ses fidèles fans, « c’est un rêve que j’ai toujours eu, en grandissant en chantant dans différentes langues, de trouver cette chanson parfaite, avec le message parfait, pour nous rassembler tous au niveau mondial et ensuite enregistrer cette chanson avec plusieurs autres artistes dans le monde entier dans leur langue maternelle ».