Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

Khaled ben Salmane, pilote des relations américaines-saoudiennes

Le Prince Khalid ben Salmane en compagnie de Nikki Haley, ambassadrice américaine auprès des Nations unies © Ambassade d'Arabie saoudite aux Etats-Unis

Le Prince Khalid ben Salmane en compagnie de Nikki Haley, ambassadrice américaine auprès des Nations unies © Ambassade d'Arabie saoudite aux Etats-Unis

Si Mohammed ben Salmane al Saoud est nommé prince héritier de l’Arabie saoudite en 2017, son frère le prince Khaled est nommé ambassadeur de l’Arabie saoudite aux Etats-Unis, le plus proche allié du royaume.

Un vent de renouveau plane sur le royaume saoudien. Alors que la nouvelle génération prend enfin place à la tête du royaume, ce sont toutes les institutions saoudiennes qui se mettent à la page et entreprennent de rajeunir leurs effectifs afin de mieux répondre au besoins de la population du royaume.

La nomination du neuvième fils du roi d’Arabie saoudite au poste d’ambassadeur de l’Arabie saoudite aux Etats-Unis prouve l’attachement et l’alliance entre les deux pays. Succédant à Abdallah ben Faisal ben Turki, de trente ans son cadet, Khaled ben Salmane al Saoud a poursuivi un parcours atypique.

Un parcours spécialisé dans les questions de sécurité

Né à Riyad en 1988, Khaled ben Salmane al Saoud effectue ses études à la King Faisal Air Academy. Il s’envole par la suite aux Etats-Unis et étudie les questions de sécurité intérieure et internationale à Harvard. Il passe aussi par Paris où il étudie la guerre électronique. Il dispose aussi d’un master de sécurité à l’université Georgetown à Washington. Ce bagage universitaire lui ouvre les portes de la formation de pilote dans l’armée de l’Air américaine, qu’il intègre en 2009.

Intégrant finalement l’armée de l’air saoudienne, il participe à de nombreuses missions de lutte contre le terrorisme. Incarnation des efforts et des actions concrètes de l’Arabie saoudite dans ce sens, Khaled ben Salmane s’investit dans sa mission et laisse le soin à ses autres frères de diriger les affaires de la famille. Une blessure au dos va finalement mettre un terme à sa carrière de pilote.

Une reconversion diplomatique

Reconverti comme conseiller auprès du ministre de la Défense saoudienne, Khaled ben Salmane n’est finalement pas si dépaysé et reste dans son domaine de prédilection. En 2016, il est ensuite affecté comme conseiller auprès de l’ambassadeur de l’Arabie saoudite aux Etats-Unis, Abdallah ben Faisal ben Turki. Il lui succède finalement en 2017 et prend la tête de la diplomatie. Le nouvel homme fort de la diplomatie saoudienne aux Etats-Unis aura pour objectif de conserver la bonne entente qui a toujours régné entre les deux puissances.