Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La liberté à pas de géant : à Gaza, le Parkour donne des ailes

Les jeunes de Gaza disposent d'une nouvelle forme de loisirs en plein essor : le parkour, le désormais célèbre sport de rue qui consiste à sauter, courir et grimper en exploitant au mieux le terrain urbain. Ce sport est devenu célèbre grâce à certains des exploits époustouflants de ses pratiquants, comme sauter entre les toits à travers des brèches, ou s’accrocher sur les remparts des bâtiments, dans des situations où la moindre erreur peut être fatale.

Le taux de chômage dans la région, qui tourne autour de 50 %, a incité de nombreux jeunes de Gaza, plus aventureux, à commencer à pratiquer ce sport, ce qui leur a permis de former des communautés et de se donner un but, un véritable plus dans l’environnement difficile dans lequel ils évoluent.

Un club pour s’améliorer au Parkour mais pas que…

En novembre, la première académie de parkour de Gaza, baptisée Wallrunners, a été créée. Elle vise à former les jeunes à pratiquer cette discipline en toute sécurité et sous la direction de mentors expérimentés. Elle a depuis attiré environ 70 membres, qui viennent régulièrement utiliser les installations. Le club leur permet également d’avoir accès à des entraîneurs et à du matériel, de perfectionner leurs compétences et, surtout, de créer un lien de camaraderie.

Mohamed Aliwa est l’un de ces jeunes. Après avoir perdu l’usage d’un de ses membres en 2018, il a néanmoins continué à pratiquer le parkour, et rêve d’avoir un jour un membre prothétique capable de le soutenir lorsqu’il sautera par-dessus des obstacles et franchira des brèches. « Mon rêve est d’avoir une prothèse adaptée au sport afin de pouvoir pratiquer correctement la gymnastique et le parkour« , a déclaré Mohamed aux journalistes de FranceTVInfo.