Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La première foire d’art dédiée au Maghreb et au Moyen-Orient ouvre à Paris

Du 27 au 31 mai 2021 et pour la première fois en France, c’est au coeur de l’hôtel particulier de la maison d'enchères Cornette de Saint-Cyr, à Paris que la Menart Fair (diminutif de Middle East/North Africa) ouvrira ses portes afin de présenter les oeuvres de plus d’une soixante d’artistes issus de 13 pays différents. 

Pour cette première édition, à la fois en présentiel et en ligne, ce sera plus d’une vingtaine de galeries internationales qui seront installées durant ces quatre jours afin de montrer, de présenter et d’expliquer l’art oriental et maghrébin aux visiteurs français

Et de nombreux artistes contemporains ont répondu présents afin de participer à l’évènement. Parmi les soixante, on pourra notamment compter sur Hassan Hajjaj mais aussi Mona Hatoum, Kader Attia, Etel Adnan ou Youssef Nabil

Pour représenter et faire découvrir l’art oriental 

Le but de cette exposition hors du commun est affirmé: pallier le manque de représentation d’artistes arabes et maghrébins au sein de la communauté occidentale. 

Ainsi, grâce à des dialogues riches et des interactions singulières entre les différentes cultures de ces régions, cette première foire inédite en Occident permettra de rendre honneur à l’art du Moyen Orient et du Maghreb et défendre plusieurs générations d’artistes. 

« La jeune génération d’artistes contemporains est parmi la plus nombreuse sur la scène artistique internationale [dans ces pays]. Cette relève est sans commune mesure, par sa richesse et sa diversité, son ébullition fertile, ses langages qui convergent ou se contredisent, formant un miroir inattendu du monde« , a annoncé Laure d’Hauteville, directrice de la foire. 

Cette exposition sera aussi l’occasion de croiser les générations et faire découvrir des talents moins connus internationalement : on pourra ainsi y apprécier des tirages du photographe libanais Serge Najjar, des toiles de la peintre Rebecca Brodskis, partageant sa vie entre France et Maroc, ou encore une sculpture du Qatari Shuaa Ali.

Une exposition à ne pas manquer pour les férus de l’art oriental !