Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite célèbre la francophonie

Le Festival de la francophonie en Arabie saoudite est une série de concerts, projections de films, représentations théâtrales, conférences, lectures, et événements littéraires, actions éducatives et linguistiques sur le thème de la francophonie dans le monde. Cette 29ème édition promet au royaume un mois de célébrations culturelles, pédagogiques et sportives en l’honneur de la langue française et des cultures francophones.

« La francophonie, c’est un vaste pays, sans frontières. C’est celui de la langue française. » disait le poète québécois Gilles Vigneault… Et en effet, célébrée une fois par an à travers le monde chez nombre de pays partenaires de la France, la francophonie se manifeste aujourd’hui partout, et de bien des manières. À travers la littérature, le cinéma, ou tout simplement par le biais de ses centaines de milliers d’ambassadeurs à travers le monde

En Arabie saoudite, ils ne sont pas moins de 150 000 locuteurs de français, selon l’ambassadeur de France dans le royaume Ludovic Pouille. Ainsi, un mois durant, l’héritage linguistique hexagonal sera célébré en Arabie saoudite, un pays qui entretient historiquement d’excellentes relations diplomatiques avec le nôtre, notamment par le biais des nombreux établissements éducatifs internationaux, qui soutiennent le partage et l’échange de cultures entre nos deux pays

Le festival, concrètement… 

Au total, ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de manifestations culturelles, artistiques, sportives, et pédagogiques, qui sont prévues dans le royaume tout au long de ce mois de mars. Au programme notamment, l’exposition « France Émotion, Le Voyage Animé », organisée à Riyad par l’Ambassade de France et l’Alliance Française d’Arabie saoudite. Elle invite à visiter le patrimoine culturel français, tout en offrant une expérience nouvelle grâce à de la réalité augmentée et l’application « France Emotion« . Pour la rendre possible, quatre photographes internationaux, le Béninois Ishola Akpo, leBrésilien Edu Monteiro, l’Américain David Schalliol et l’Espagnole Lourdes Segade, ont chacun arpenté objectif à la main une partie du territoire, pour donner un ensemble de 35 diptyques, embrassant toutes les époques de la préhistoire à nos jours.

En outre, de nombreuses conférences sont organisées, comme celle qui a donné, hier, le coup d’envoi du festival : « Les Langues plurielles de la Francophonie, l’exemple d’Assia Djebar », animée par le Dr. Ines Moatamri. Pour rappel, Djebar est considérée comme l’un des auteurs les plus célèbres et les plus influents du Maghreb. Membre de l’Académie française depuis 2005, elle est la première auteure nord-africaine à y avoir été reçue