Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite lance son plus grand projet culturel à ce jour

Au Moyen-Orient comme ailleurs, de nombreux projets sont à l’arrêt à cause du coronavirus.  Ce n’est toutefois pas le cas du “superprojet” Diriyah Gate, situé à quelques kilomètres de Riyad, en Arabie saoudite. Le royaume mise gros dessus, au sens propre, comme au figuré.

Diriyah est considérée comme la terre des pères fondateurs du royaume. L’objectif principal de ce projet “Diriyah Gate”, dans lequel le gouvernement saoudien vient d’engager plus de 17 milliards de dollars, est de transformer la “Vieille Ville” de Diriyah, et d’en faire la principale destination historique et culturelle d’Arabie saoudite, à seulement 15 minutes du centre-ville de Riyad. Que le “spot”, très prisé des saoudiens mais aujourd’hui trop peu mis en avant, et à l’infrastructure quelque peu vieillissante, soit non seulement rafraîchi, mais devienne une ode à la vision actuelle du royaume : entre tradition et modernité

 

Place forte du tourisme

 

Dans l’optique de diversification de l’économie en vigueur dans le royaume actuellement, l’endroit a vocation à devenir une place forte du tourisme, avec un accent tout particulier mis sur l’hôtellerie et la restauration, en offrant aux visiteurs un cadre historique et un accès au patrimoine hors du temps. A titre d’exemple, le lieu est déjà le théâtre d’événements tels que l’épreuve saoudienne du championnat de Formula E.

 

 

Package patrimonial

 

En outre, Diriyah est également situé non loin d’At-Turaif, qui fut la première capitale de la dynastie saoudienne. Fondée au 15e siècle, elle témoigne du style architectural Nadji, propre au cœur de la péninsule arabique. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une région en plein développement, qui s’appuie sur un riche passé pour se tourner vers un futur radieux.