Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite se dote d’un ministère de la Culture

Esraa Albuti, une des dix femmes ayant reçu un permis de conduire lundi 4 juin 2018

Esraa Albuti, directrice exécutif chez Ernst & Young montrant son permis de conduire délivré par la Direction générale de la circulation à Riyadh, ce lundi – Ministère de l’Information saoudien via Arab News

L’agence de presse officielle SPA a annoncé ce samedi 2 juin, la création par décret royal d’un Ministère de la Culture désormais détaché du Ministère de l’Information.

Placé sous le signe du développement culturel et de la protection de l’environnement, le remaniement ministériel de ce samedi 2 juin s’est conclu par une grande première pour l’Arabie saoudite : la création d’un Ministère de la Culture à part entière. Cette institution nouvellement créée s’inscrit dans le plan Saudi Vision 2030 pour le développement touristique et culturel.

En effet, le tout jeune prince Badr bin Abdullah bin Mohammed Al Farhan al-Saud, auparavant gouverneur  de la Commission royale d’Al-Ulah vient d’être nommé à la tête du Ministère. A trente ans, ce diplômé de la faculté de droit de l’Université King Saoud de Riyad et président du Saudi Research and Marketing Group, pilotera d’autres projets comme celui de la préservation du patrimoine nabatéen de Al-Ulah en partenariat avec la France et l’UNESCO. Avec ce nouvel organe, l’Arabie saoudite entend ainsi faire de ses sites et de son patrimoine des facteurs de développement économique et social.