Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Canal de Suez n’a jamais autant rapporté à l’Egypte

Agrandi en 2015 pour recevoir plus de navires, le canal de Suez permet le transport de marchandises depuis et vers l’Afrique, laissant le passage à près de 20 000 navires transporteurs chaque année, ce qui en fait la troisième source de revenus pour l’Egypte. En 2021, il a rapporté plus que jamais dans l’histoire du pays, malgré un épisode houleux en mars dernier. 

Souvenez-vous en mars dernier, les images de l’immense porte-conteneurs Ever Given, de 400 mètres de long, bloqué en travers du canal de Suez, avaient fait le tour du monde. Cet incident avait provoqué un arrêt total du trafic commercial du canal de Suez, qui ne représente pas moins de 10% du trafic commercial mondial. Une perte conséquente pour les transporteurs de marchandises, mais surtout pour l’Etat égyptien, dont l’Autorité du canal du Suez (SCA) estime avoir perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture du canal, que l’Ever Given avait obstrué pendant 6 jours.

 

L’Ever Given bloqué sur le canal de Suez en mars 2021

 

Malgré cet incident épineux, les données publiées par la SCA révèlent les chiffres records du canal de Suez pour l’année écoulée, sur de nombreux aspects. Au total, 20 700 navires ont emprunté le fameux canal, transportant 1,3 milliards de tonnes de marchandises. Un chiffre qui semble augmenter d’années en années, puisque les navires étaient au nombre de 18 800 en 2020, et de 17 500 en 2015. 

Mais plus important encore, ce sont les revenus qu’a généré ce trafic : 5,5 milliards d’euros déboursés en droit de passage par les navires aux autorités égyptiennes, soit le chiffre d’affaires le plus élevé jamais enregistré sur le canal, représentant à eux seuls 3% du PIB du pays. Ils sont 13% plus élevés qu’en 2020 : de quoi se consoler des 6 jours de revenus manquant dus à l’Ever Given. 

Et d’après les estimations, ces chiffres devraient plus que doubler d’ici 2023, pour atteindre 13 milliards de dollars de recettes annuelles, grâce à plusieurs aménagements du canal.