Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le clip Syrien tourné en plein blackout qui cartonne sur YouTube

Le tube de l’été en Syrie a été tourné dans le noir ! Avec plus de 6 millions de vues sur Youtube, cette drôle de mise en scène pour le groupe syrien Safar, a fait un carton auprès de tous ses fans ! Et voici les vraies raisons de ce tournage hors du commun.

Une pénombre justifiée par le contexte de crise économique en Syrie

Il s’agit d’une chanson d’amour arabe, une ballade mélancolique moderne et rythmée, intitulée Ya Weel Weely (“Oh, malheur, mon malheur” en arabe), et qui prend pour thème le chagrin d’amour. Mais si les paroles sont profondes, ce sont plutôt les coupures de courant et la faible lumière qui ont ajouté la touche de romance nécessaire au clip vidéo.

Il faut reprendre le contexte afin de mieux comprendre pourquoi les artistes ont décidé de tourner leur clip dans la pénombre.

Aujourd’hui, et depuis de nombreuses années à Damas, la situation économique et la crise s’empirent. Ainsi, pour bon nombre de la population, dans les villes comme dans les campagnes, l’électricité est devenue une denrée rare et les pannes peuvent parfois durer plus de vingt heures.

Embrasser les coupures de courants plutôt que les ignorer

Lorsque le chanteur Shadi Safadi et le groupe qu’il a cofondé, « Safar« , ont réfléchi à une vidéo à petit budget pour leur nouvelle chanson, la seule façon de ne pas être vaincu par les coupures de courant était de les embrasser.

Pari réussi pour les artistes car le clip, mis en ligne le 20 juillet dernier, a déjà dépassé les 6 millions de vues sur YouTube ! Pour le site syrien Enab Baladin, “il est d’ailleurs rare de voir une chanson syrienne avoir tant de succès”. Pour lui, c’est définitivement “un coup gagnant pour le groupe, resté dans l’ombre pendant vingt ans”.

Et ce, non sans humour ! On écoute alors les membres du groupe, serrés dans une petite pièce chantant en adoration devant une lampe, des instruments et des micros décorés de guirlandes colorées de multiples ampoules LED … “Véridique !!!” peut-on même lire à la fin de la vidéo.

« La chanson a été écrite avec amour et il est certain que les gens ont aimé les paroles et la musique, mais ce qui a le plus touché notre public, c’est la vidéo« , a déclaré Wafi Al Abbas, un autre membre fondateur du groupe.

Un succès qui démontre les nouvelles aspiration syriennes

Pour le réalisateur Yazan Shorbaji, un scénario qui reflète la vie quotidienne des gens pourrait être tout aussi puissant pour porter une chanson d’amour.

Le succès de cette chanson prouve indéniablement qu’il existe un public aspirant à de nouvelles formes d’art, dont les schémas se différencient des productions arabes traditionnelles