Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Louvre Abu Dhabi dévoile un objet de prestige datant de l’âge de fer

Dans le cadre de son exposition “Rulers and Warriors : The Age of Heroes”, le Louvre Abu Dhabi a dévoilé une pièce unique, un poignard en bronze rare vieux de 3 000 ans, découvert dans l’un des sites archéologiques les plus importantes du monde arabe, à Saruq Al-Hadid dans le sud de Dubaï.

Le Louvre Abu Dhabi a récemment dévoilé une nouvelle pièce de son exposition“Rulers and Warriors : The Age of Heroes”, un poignard en bronze rare datant de 1 000 ans avant J-C. Avant d’être prêté par la municipalité de Dubaï au musée, cet artefact a été découvert sur le site archéologique de Saruq Al-Hadid dans le sud de Dubaï, l’un des plus importants du monde arabe.

Avec sa lame de fer légèrement incurvée, ses quelques dessins et son manche en forme de lion, le poignard en bronze pourrait avoir appartenu à un propriétaire noble ou riche tel qu’un dirigeant ou un chef militaire.

Ce n’est pas un poignard destiné à un usage quotidien. C’est en fait une arme prestigieuse […] le lion est un symbole que l’on trouve souvent dans l’arme, car c’est surtout une représentation du pouvoir
Noemi Dauce, conservatrice en archéologie au Louvre Abu Dhabi

Cet artefact est l’un des nombreux objets découverts depuis 2002 à Saruq Al-Hadid, faisant suite à la découverte de vases en céramique, de pierres semi-précieuses et d’ornements de coquille datant de l’âge de fer (entre 1 100 et 600 avant JC-C).

Une exposition à la portée universelle

Dans le cadre de l’exposition “Rulers and Warriors : The Age of Heroes”, le poignard est exposé dans une vitrine aux côtés d’anciens objets militaires Iraniens, Grecs ou encore du Caucase tels qu’une lame de hache et une épée en bronze. Une diversité visant à favoriser la narration interculturelle dans le musée.

L’ambition du Louvre d’Abu Dhabi est d’être un musée universel […] Nous essayons de mettre en valeur la longue histoire des Émirats arabes unis, mais aussi la manière dont elle s’intègre dans le tableau plus général de l’humanité
Noemi Dauce, conservatrice en archéologie au Louvre Abu Dhabi