Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Maroc fait son entrée dans l’industrie de l’e-santé

Frappé comme le reste du monde par la pandémie de Covid-19, le Maroc veut repenser son système de santé dans son ensemble. Pour ce faire, le royaume vient d’ouvrir sa première Health Digital Factory, destinée à proposer des solutions innovantes pour la digitalisation des systèmes de santé. 

Et si le Maroc devenait le prochain hub de recherche et de développement de la heatlh-tech ? C’est en tout cas l’ambition du nouveau partenariat signé ce mois-ci entre l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé et le groupe marocain ABA Technology, spécialisé dans l’IoT et l’électronique.

Ce partenariat 100% marocain vise à développer quatre volets de l’e-santé (ou health tech) :

 

1. Health Digital Factory 

La création de la première Health Digital Factory au Maroc, qui proposera des solutions digitales et innovantes permettant de faciliter l’industrie de l’e-santé, de la gestion des données et d’apporter un soutien numérique aux hôpitaux ;

2. Industrialisation des dispositifs médicaux 

l’industrialisation et le développement de nouveaux produits d’e-santé et autres dispositifs médicaux connectés Made in Morocco, ainsi que la facilitation de la télémédecine, entre autres ;

3. Une plateforme Biotech 4.0 


La création et mise en place d’une Plateforme Biotech 4.0 permettra de faciliter et d’accélérer les innovations en biotechnologies, mais aussi la recherche et le développement du contrôle qualité des industriels, ainsi que le développement de formations professionnelles de pointe en Biotechnologie ;

4. Création et développement de nouvelles entreprises dans le domaine de la santé 

Ce nouveau partenariat vise également à créer, dans les prochaines années, un think-act afin de repenser les modèles économiques des fonctionnements industriels et technologiques dans le domaine de la santé. Au long terme, ce think-act permettra d’identifier le type d’objets connectés et autres mesures électroniques capables d’apporter des soins efficaces. 

Le Maroc s’engage donc concrètement sur la voie de la health-tech : un pas important vers la découverte de bonnes pratiques utiles aux autres pays ?