Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Maroc s’engage vers une économie verte

Depuis quelques années, le royaume investit massivement dans les énergies propres, et affiche ses objectifs de développement durable. Cet engagement a pris un coup d’accélérateur avec de nouveaux objectifs économiques plus “verts”, en investissant dans les énergies renouvelables. Cette nouvelle feuille de route a été présentée à l’ONU, et fait suite aux engagements pris par le Maroc lors de la COP26 en octobre dernier.

Des objectifs ambitieux pour 2050

D’ici trente ans, le royaume veut accélérer le développement des énergies renouvelables afin d’atteindre un objectif de 80% d’électricité décarbonée dans le pays.
Et cette décarbonation ne se limite pas qu’à l’électricité dans le projet du royaume, puisque les autorités veulent également développer l’hydrogène vert, afin de rendre moins polluante l’industrie du bâtiment et du transport.
Enfin, le Maroc veut optimiser l’utilisation de ressources naturelles dans tous ses secteurs, industriels, énergétiques, économiques, et s’engage de fait à en utiliser bien plus que d’habitude. 

 

Plus grand complexe solaire au monde à Ouarzazate, au Maroc

Un soutien financier de la BERD 

Signe de la confiance des instances financières et politiques dans cette feuille de route ambitieuse, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), accompagnée du Fonds vert pour le climat et de l’Union européenne, s’est engagée à accorder un prêt de 25 millions d’euros à la Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) afin de permettre la réalisation de ces objectifs.